WTS-The Coaching Company

Toutes les Solutions pour votre Entraînement !

Indian Ocean Triathlon – Récit, Emmanuelle Livet

Vous êtes ici  >
  Ocean Indian Triathlon > Témoignage Exotique
 

.

Article parût sur Xtriathlon.com le 20/11/2009 :
Il faut bien avouer qu’il y en a pour qui la vie est difficile. Imaginez : vous vous envolez d’un pays où l’hiver va s’installer, et où les entraînements commencent à prendre une tournure comique, tant le port de collants, gants, bonnets, sur-chaussures et j’en passe nous font plus ressembler à des clowns qu’à des triathlètes, et quelques heures plus tard vous vous retrouvez devant ça :

Vous vous dites alors que ce que vous faites-là n’est pas bien… mais vous ne pouvez pas résister, vous restez, et vous participez à la première édition de l’Ocean Indian Triathlon, sur l’île Maurice.
Résumé (pas de commentaires s’il vous plait, ça fait trop mal) de la gagnante féminine, Emmanuelle Livet.

« Lorsque notre partenaire (Laurent Gillard de VO2maxvoyages) nous a proposé d’aller prolonger l’été à l’île Maurice pour participer à l’Ocean indian Triathlon, nous n’avons pas cogité longtemps !

J’y suis allée avant tout pour le plaisir du voyage, l’île paradisiaque, les vacances… mais je me suis tout de même préparée spécifiquement pour la course grâce aux conseils de mon coach et conjoint, Jean-Baptiste WIROTH.

Le départ du triathlon est donné sur la plage du Morne à 7h30 (il fait jour à partir de 5h30 là-bas), et nous voila partis pour 1,8km de natation dans une eau à 24° (pas de combinaison).

Quelques minutes avant le départ, ambiance détendue.

Je nage rarement dans une eau aussi claire, on voyait parfaitement le sable, les poissons, les coraux… un vrai dépaysement!

Un peu de courant de travers, normal avec le lagon qui se vide et se rempli au grès de la marée.

Une petite sortie à l’Australienne pour faire des « cheeeeses » aux photographes, l’ambiance est relax, bon enfant, c’est vraiment agréable !
Je n’ai pas encore les temps, mais je sors de l’eau bien positionnée environ à 100m de la 1ère femme, Fanny Martinerie.

Et c’est parti pour 55km de vélo. La surprise c’est qu’au bout de 10kms à peine, la principale difficulté du parcours se présente directement sans transition aucune : le col de Chamarel, 3kms à 15% à grimper sans broncher ! Avec un taux d’humidité à 85-95%, on respire comme on peut.
Un bus Mauricien rempli de supporters, fenêtres ouvertes me double : tout le monde crie, encourage, c’est la fête… et je me marre tellement la situation est géniale!
Une descente sinueuse et rapide par « Chemin Grenier » nous attend ensuite, je n’aperçois toujours pas la première fille, puis retour par la route côtière. On traverse le village de Bel Ombre et de la Baie du Cap, une petite montée, et le parc à vélo est déjà en vue.

Chaussures de « trail » aux pieds, je sors du parc et j’aperçois enfin la première féminine… à peu près à 100m de là. J’en déduis que l’on a dû faire le même temps vélo.
Une longue ligne droite de bitume, et je reviens sur elle après 5-6 minutes de càp.

J’accélère et me voilà en tête, mais je ne suis pas tranquille car je crains le retour d’Anne-Marie Nedellec dont la course à pied est la spécialité. J’essaie de ne pas m’affoler, et l’image « carte postale » du sable blanc sur lequel on court, des cocotiers qui bordent la plage, du lagon dégradé de bleus, des spectateurs chaleureux, me fait totalement oublier l’effort… Bou diou que c’est beau!

Le premier tour de 6kms est bouclé rapidement, puis je m’élance pour le second, pour finalement terminer la course en tête.

Ce triathlon « carte postale », l’ambiance exotique, la bonne humeur générale, le logement au superbe hôtel « Les Pavillons »… en font une épreuve de rêve, idéale pour terminer la saison.
J’ai déjà pris rdv pour le prochain… et vous, ça vous tente ? 😉  « 

http://www.vo2maxvoyages.com/ (organisateurs)
http://www.oceanindiantriathlon.com/ (infos course)
.

RÉSULTATS :
Hommes
1. Olivier MARCEAU 2h46
2. Laurent JALABERT 3h02
3. Thomas DESVAUX 3h04

Femmes
1. Emmanuelle LIVET 3h36
2. Anne-Marie NEDELEC 3h43
3. Fanny MARTINERIE 3h46
.

.

.

.

Laisser un commentaire