norbert_leray_podium 

Objectif : Championnat du Monde de cyclisme du Rotary (course vélo sur route)
Différentes courses par catégorie d’âge (1ère catégorie + 65 ans)
Date     : 29 Août 2015
Lieu     : Nîmes (30)

 

Le 24 Novembre 2014, je découvre l’existence de ce championnat, organisé par l’Amicale des cyclistes rotariens, au profit de l’éradication de la polio dans le monde et de l’Association « Sang pour Sang » (aide en faveur des enfants atteints de leucémie).

Ma pratique du vélo se limite à des sorties en solitaire à mon rythme. Je ne fais pas de compétition. Pourtant l’aventure me tente. Il me reste huit mois pour me préparer.

Dans une revue cycliste j’avais lu un article sur le coaching. Parmi les professionnels de l’entraînement cités, je retiens WTS pour sa proximité et son réseau de coachs.

Il me faut donc entrer en contact avec eux ; démarche hasardeuse, va-t-on me prendre au sérieux ou pour un farfelu un peu fou : dans quelques jours je vais avoir 78 ans !…

Bien au contraire, je suis orienté vers un coach proche de mon domicile : Frédéric Sultana.

Le 15 Décembre, 1er contact, Frédéric Sultana me rend visite ; Michèle, mon épouse, assiste à une partie de l’entretien.

Le dialogue s’engage ouvertement, en toute franchise.

Je sens que j’ai face à moi quelqu’un d’une grande compétence qui n’est pas là pour me vendre un produit. Il ne me cache pas qu’il y a une grosse incertitude sur le pronostic de podium, la recherche d’autres satisfactions m’apportera des motivations supplémentaires.

Sont passés en revue :

Points forts – points faibles – principe de l’entraînement – planification = quatre cycles – remise en condition physique…

Frédéric accepte de me coacher.

Je reçois « les modalités de mise en place de l’entraînement »

Michèle, mon épouse, est d’accord pour m’aider et consentir des sacrifices que cela implique à une condition « mener à son terme mon projet »

Je m’y engage et donne une réponse positive à Frédéric et WTS.

Me voilà entre de bonnes mains!

A partir de là tout s’accélère.

Le 24 Décembre je reçois les deux premières séances de Janvier.

J’installe un Garmin sur mon vélo et enregistre mes séances – fréquence cardiaque et cadence de pédalage – restituées sur Garmin Connect. Avec le mot de passe, Frédéric peut examiner les séances en temps réel ou presque et me transmettre son analyse ; nous en discutons au téléphone.

Je dois fournir un travail assidu : chaque semaine trois séances home-trainer ou vélo, puis quatre, gymnastique, gainage… La charge est importante, le doute s’installe, Frédéric est à l’écoute, il allège les séances si nécessaire. A aucun moment je n’ai songé à m’arrêter en cours de route. Si je trainassais pour partir à l’entraînement Michèle m’aiguillonnait…

C’est une magnifique expérience que je viens de vivre.

J’ai beaucoup apprécié de travailler avec Frédéric, ses analyses sont toujours très pertinentes, ses conseils avisés. J’en ai retiré un grand bénéfice.

Courir un championnat du monde quel qu’il soit, c’est réaliser un rêve d’enfants.

Certes, il était utopique de penser que je pourrais monter sur le podium et pourtant j’ai été invité à gravir la plus haute marche pour recevoir le trophée attribué au doyen de la compétition.

Je le dédie à Michèle mon épouse et à Frédéric mon ami.

Merci à tous les deux, grâce à vous j’ai vécu un grand moment de bonheur.

« L’essentiel n’est pas d’avoir vaincu, mais de s’être bien battu »

                                                                                                 Pierre de Coubertin

norbert_leray_velo

.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *