Ironman Hawaï J-15 : le billet de Fred

Ironman Hawaï J-15 : le billet de Fred

Triathlon de Nice : le doublé après Calvi !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos de Montana Ridez

Pour me contraindre à couper ma préparation suffisamment tôt, j’avais programmé de participer au championnat de France (distance M). En effet, la durée de la période d’affûtage est souvent sous estimée. Elle est habituellement de quinze jours. Mais je ne suis plus très jeune donc il me faut probablement plus de temps pour récupérer d’une période de préparation. Ensuite, il n’est pas nécessaire de prendre trop de risque sur un objectif comme Hawaï : il est plus facile de maintenir un état de forme que de récupérer dans l’urgence. Par ailleurs, le triathlon de Nice était l’occasion d’une séance en situation de compétition bien que le profil soit bien différent d’Hawaï : du dénivelé et des conditions météo « fraiches ».

J’ai longtemps hésité à confirmer ma participation puisque des orages étaient annoncés. Puisque je ne suis pas du genre à renoncer au dernier moment, j’ai choisi la PRUDENCE : d’abord optant une configuration vélo avec roues d’entraînement et jantes aluminium et en décidant de faire une première partie de course rapide (natation et ascension du col d’Eze) et de gérer la suite pour garantir un bon résultat sans prendre le risque de chuter ou de me blesser. Le scénario envisagé a été joué : J’ai été très très prudent la seconde partie de l’épreuve …. Le vélo posé, j’ai tout de même couru fort 3 km jusqu’à ce que je sois en mesure d’évaluer les écarts. Ensuite, j’ai fini en déroulant  à allure marathon Ironman.

Cette course de préparation m’a permis de mettre en évidence :
1- Que je ne suis pas si mal que ça en natation alors que je n’ai pas axé ma préparation sur ce mode de locomotion (nota : les résultats sont plein d’erreurs. Mon temps natation est faux !)

2- Que j’ai des réglages à revoir sur mon vélo : sauts de chaîne.

3- Que mes nouvelles chaussures de CAP sont confortables.

4- Que je suis moins fatigué qu’il y a 15 jours. Au triathlon des Salins d’Hyères, j’avais eu mal musculairement toute la course.

Outre tous ces aspects de compétitions, j’apprécie ces moments de partage de ma passion avec :
– Mes deux fils aînés Jean-Charles et Philippe qui m’ont accompagné et encouragé,

–  Les encouragements de mon amie et de tout mon club le Triathlon Sport Carqueiranne

–  La compagnie en course de Romain Cadière (qui aurait pu fêter son anniversaire par un bon résultat s’il n’avait pas chuté), de Thierry Guerret (qui fait un bon retour à la compétition et qui manque de peu la seconde marche du podium) et de Frédéric Viargues (toujours aussi affuté en natation),

– La rencontre avec Jean-Baptiste Wiroth m’a donné quelques recommandations avant mon départ.

Conclusion : Ce fût une bonne journée ;-). Encore 15 jours pour surcompenser avant Hawaï.

.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WTS - The Coaching Company

GRATUIT
VOIR