Blog WTS

Blog

Coach sportif

Pierre COCHAT | Coach WTS préparation mentale| Paris (Ile-de-France)

Pierre COCHAT, coach WTS
Préparation mentale
Paris
Né le 13/11/1968, à Fontainebleau (77).


Contact : cliquer ici
bouton-actus-coachs

 

 


Passionné…

“Depuis toujours, je suis passionné de sports et mes parents m’ont offert l’opportunité d’en pratiquer de nombreux : de l’escrime au judo en passant par l’équitation, l’athlétisme, la plongée, le golf. Le sport fait partie intégrante de ma vie. Mes motivations : faire bien les choses, se préparer, se fixer des objectifs et les atteindre. Depuis maintenant plus de 13 ans, je fais du triathlon avec une prédilection pour les formats longs.

Mon autre passion est née de l’émergence des technologies informatiques au début des années 80. C’est dans le prolongement que j’ai décidé de travailler dans le monde des services informatiques en créant ma propre société. J’ai découvert toutes les facettes du métier de dirigeant entrepreneur. Tout particulièrement le fait de faire grandir ses collaborateurs, de les amener à « sortir du cadre ». Je n’ai eu de cesse de démontrer les liens entre estime de soi, confiance en soi et performance.”

Expérimenté

“A travers mes expériences, je suis frappé de voir comment le mental joue un rôle déterminant, dans un sens ou dans l’autre. En effet, je suis surpris de voir le niveau d’impréparation des personnes face à des enjeux qui peuvent avoir des conséquences importantes. Donc, c’est assez naturellement que j’ai décidé que ma seconde partie de vie serait dédiée au coaching en entreprise, et à la préparation mentale de sportifs (ou non). En effet, ces deux mondes peuvent se nourrir mutuellement de pratiques spécifiques. De plus, le mental se prépare comme le physique : il s’éduque, il s’entraîne, il a des forces, des points de vigilance, etc.”

Formé

“Enfin, je crois aussi à la diversité des méthodes. C’est pourquoi, je vous propose un accompagnement à la carte en utilisant des techniques de développement personnel, de PNL, de Sophrologie, de respiration, de visualisation. “

Expériences professionnelles

Depuis Septembre 2012, j’exerce le métier de coach sportif spécialisé dans la Préparation mentale , de sophrologue, et de coach en entreprise. En effet, j’ai suivi un double cursus de formation car je suis convaincu que ces deux mondes peuvent se nourrir mutuellement de leurs bonnes pratiques.

Auparavant, j’ai été Dirigeant Entrepreneur pendant 20 ans dans les métiers des services informatiques. J’ai ainsi expérimenté toutes les facettes du métier de dirigeant de PME à travers un management centré sur la Performance Globale.

Diplômes

2019 : Sophrologue (Académie de sophrologie de Paris)

2014 : Certification OPQF & FFP « Psychologie du sport et préparation mentale » (Trans-Faire)

2014 : Certification OPQF & FFP « Préparation physique, Récupération et Nutrition » (Trans-Faire)

2013 : Business Coach (Transformance Pro)

2010 : BF5 Triathlon (FFTRI)

1991 : DESS Organisation & Management des organisations (Paris Dauphine)

Formations

2017 : Technicien PNL (Institut Repère)

2011 – 2014 : Leader & Responsable (Pierre Nicot)

2009 – 2012 : Copernic (Centre des Jeunes Dirigeants)

Activités sportives

En 15 ans de pratique, plus de 70 Triathlons / Duathlons, dont 4 Ironmans (Roth x 2, Nice, Barcelone)

Activités bénévoles

Membre du club de triathlon de Champigny sur Marne (RSCC Triathlon) qui a 146 membres, dont 38 jeunes (de mini poussin à Junior).

De plus, je suis coach au sein de notre école de triathlon jeunes, plus particulièrement en charge des minimes / cadets et juniors. Je m’occupe des séances de Course à pieds, Home Trainer et Vélo.

Enfin, j’interviens également en tant que coach dans une association d’aide au retour à l’emploi. Mon rôle est d’aider les personnes à (re) prendre confiance en eux et en leur talents.

 

Coach sportif

Pierre Cochat (préparateur mental et sophrologue) rejoint le réseau…

Préparation mentale, l’autre pilier de la performance

Pierre Cochat - Business Coach et Coach sportif (spécialisé en préparation mentale)
Pierre Cochat – Coach en entreprise, Préparateur mental – Sophrologue

Mon parcours

“Depuis toujours, je suis passionné de sports et mes parents m’ont offert l’opportunité d’en pratiquer de nombreux. De l’escrime au judo en passant par l’équitation, l’athlétisme, la plongée, le golf. Le sport fait partie intégrante de ma vie. Mes motivations : faire bien les choses, se préparer, se fixer des objectifs et les atteindre. Depuis maintenant plus de 15 ans, je fais du triathlon avec une prédilection pour les formats longs (J’ai fait environ 80 triathlons dont 4 Ironman et une vingtaine de longue distance)

Mon autre passion est née de l’émergence des technologies informatiques au début des années 80. Ainsi, dans le prolongement j’ai décidé de travailler dans le monde des services informatiques en créant ma propre société. J’ai découvert toutes les facettes du métier de dirigeant entrepreneur. Tout particulièrement le fait de faire grandir ses collaborateurs, de les amener à « sortir du cadre ». Je n’ai eu de cesse de démontrer les liens entre estime de soi, confiance en soi et performance “

La préparation mentale, une autre facette de l’entrainement

A travers mes expériences, je constate comment le mental joue un rôle déterminant, dans un sens ou dans l’autre. Et, je suis surpris de voir le niveau d’impréparation des personnes face à des enjeux qui peuvent avoir des conséquences importantes. Naturellement, j’ai décidé que ma seconde partie de vie serait dédiée au coaching en entreprise et à la préparation mentale de sportifs (ou non). En effet, ces deux mondes peuvent se nourrir mutuellement de pratiques spécifiques. Le mental se prépare comme le physique : il s’éduque, il s’entraîne, il a des forces, des points de vigilance, etc.

Ainsi, je crois à la diversité des méthodes. C’est pourquoi, je vous propose un accompagnement à la carte en utilisant des techniques de développement personnel, de PNL, de Sophrologie, de respiration, de visualisation.” 

Donc, faites un tour sur ma page WTS, pour retrouver mon contact mail et suivre mes actualités !

A très bientôt 🙂

.

.

Coach sportif

Sylvain PERREAL | Coach du réseau WTS | Annecy…

Sylvain PERREAL, coach sportif
Coach Cyclisme
Annecy. 
Né le 20/05/19872, à Aix-les-Bains (73)

Contact : cliquer ici
bouton-actus-coachs

Lire l’

Bonjour, j’ai 45 ans, je suis marié, et j’ai 3 enfants.
J’habite en Haute-Savoie et je suis coach en sport d’endurance avec une spécificité en cyclisme.
En effet, j’ai commencé à entraîner l’école de cyclisme de mon club, alors que je n’avais que 17ans. Depuis je n’ai jamais arrêté d’enrichir cette belle passion. Selon moi, le métier de coach n’est jamais acquis. En effet, les techniques évoluent très vite. Ainsi, il faut sans cesse se remettre en cause et réfléchir à de nouvelles façons de faire progresser nos athlètes. Donc c’est sans doute pour cela que j’aime mon métier…

 

 

 

 

 

Expériences Professionnelles

  • Coach Sportif Annecy
  • Élaboration de programmes d’entraînement : semi- et marathon, cyclisme, triathlon, ski alpinisme, trail, remise en forme.
  • Cyclisme : Entraîneur National pour l’équipe de DN3, Sélectionneur Régional Junior, Conseiller Technique Départemental (Haute-Savoie)

Diplomes

1995
– Diplôme de Masseur sportif 

1994
– Brevet d’État d’Éducateur Sportif (option cyclisme)

1993
– Brevet d’état fédéral cyclisme (3ème degré)

1992
– Baccalauréat Sciences et Technologies

1989
– B.A.F.A.
– Secouriste (AFPSAM option DSA)

Activités sportives

  • Cyclisme (15 ans de courses niveau régional)
    * 2 fois champion départemental piste,
    * Diverses victoires
     
  • Ski de fond
    * Vice-champion de France
  • Plongéesous-marine 
    * niveau 3
     
  • Snowboard 
    * Loisir
     
  • Roller 
    * Loisir

 

blog coaching sportif

Crampe : et si c’était le stress ?

La crampe est une contraction musculaire puissante, involontaire, prolongée, et douloureuse, qui empêchent de poursuivre son effort physique normalement. Les sportifs qui souffrent de crampe musculaire en compétition sont assez nombreux.
Voyons comment prévenir et remédier au problème 
en examinant les 3 causes qui peuvent être à l’origine du phénomène.

Cause N°1
La déshydratation est a priori la première cause d’apparition d’une crampe. En cas de déshydratation, le mécanisme complexe de la contraction musculaire se trouve enrayé, entraînant ainsi la tétanie du muscle  (contraction musculaire de forte intensité) chez les sportifs ou sportives les plus sensibles.

Prévention: Bien s’hydrater avec de l’eau avant l’effort. Avant une compétition, ne pas hésiter à boire 2 litres par jour durant les 48 à 72 heures qui précèdent l’épreuve afin de constituer des stocks d’eau. En cours d’effort, il est absolument nécessaire de boire un minimum de 0.5 litres par heure d’effort, à raison d’une gorgée toute les 5 minutes. La boisson idéale est une boisson énergétique isotonique ou hypotonique dont le pH est neutre. L’usage de certaines préparations spécifiques en complément d’une bonne hydratation peut aussi aider à prévenir l’apparition des crampes. Tous savoir sur l’hydratation du sportif ici.

Cause N°2
Un entraînement inadapté et un effort trop intense sont la deuxième cause d’apparition des crampes comme nous l’avons vu dans cette étude dédiée aux crampes en Ultra Trail. Si l’on est insuffisamment entraîné, il est illusoire d’imaginer que l’on peut forcer intensivement sans avoir de crampe. En effet, chaque contraction musculaire s’accompagne d’une augmentation importante de la tension au sein des fibres musculaires et d’une augmentation de la production de déchets métaboliques (ammoniaque, acide…). Ces phénomènes induisent une perturbation de la contraction musculaire, entraînant ainsi l’apparition des crampes. A terme, la fatigue s’installe et le muscle tétanise.

Prévention: s’entraîner sérieusement en amont de l’objectif (avec l’aide d’un entraîneur diplômé) pour repousser le seuil d’apparition de la fatigue neuro-musculaire. En fonction du niveau d’entraînement, rester le plus souvent possible en dessous du second seuil (aussi appelé seuil anaérobie), lequel se situe aux alentours de 85-90 % de votre fréquence cardiaque maximale.
En vélo, éviter de pédaler en force pour limiter l’utilisation des fibres musculaires rapides, lesquelles sont très fatigables. A l’inverse, essayez de rouler en vélocité en adoptant une cadence supérieure à 70 rpm en montée et 90 rpm sur le play. A l’intersaison, n’hésitez pas à entreprendre un travail de renforcement musculaire sur home-trainer .
En course à pied, il convient de raccourcir sa foulée en essayant de courir à 180 ppm sur le plat. De nombreuses études on montré l’intérêt d’un gain de force musculaire sur l’endurance des coureurs à pied. Si vous êtes coureur ou trailer, alors prévoyez d’inclure du travail de force comme nous vous l’expliquons dans cet article intitulé “Pourquoi gagner en force lorsque l’on fait de l’endurance” .
En triathlon, une préparation complète est indispensable en particulier si vous préparez un longue distance. N’hésitez pas à vous référer à cet article si vous préparez un Ironman dans les prochains mois !

 

Cause N°3
Une alimentation acide ou des carences minérales en magnésium Mg (voire aussi en calcium ou en sodium) peuvent favoriser l’apparition des crampes. L’alimentation acide entraîne une diminution du pH corporel, en particulier au niveau musculaire. Le magnésium est un élément qui a une importance prépondérante dans le mécanisme de contraction neuro-musculaire. Toute carence peut donc entraîner des perturbations de la contraction. Parmi les signes symptomatiques de la carence en magnésium figurent les tressaillements des paupières et des muscles. Dans une moindre mesure, une carence en calcium aura des répercutions notables sur le muscle. Dans une moindre mesure, une carence en potassium peut induire des effets négatifs sur le mécanisme de la contraction musculaire.

Prévention : Eviter de consommer des aliments acides avant ou pendant l’effort (viandes, sodas, alcools, sucres raffinés, café, thé noir). A l’inverse, on privilégiera les aliments alcalins : féculents (pâtes, riz, pommes de terre…), boissons énergétiques riches en maltodextrines. Pour les minéraux : consommer quotidiennement des aliments riches en magnésium (eau minérale Hépar, chocolat noir, fruits secs, oléagineux, bananes…etc.).

Que faire lorsque les crampes sont là ?
Les crampes apparaissent généralement lorsque l’un des conseil précédemment évoqué n’a pas été respecté. Néanmoins, dès les premiers prémices, il faut absolument mettre l’accent sur l’hydratation, bien ventiler  pour activer l’évacuation du dioxyde carbone, et réduire l’intensité de l’effort, voir s’arrêter pour récupérer et procéder à quelques étirements. Si les crampes sont établies et qu’elles ne permettent plus de poursuivre l’effort, il faut s’arrêter et s’étirer.

Et si c’était le stress ?
De nombreux sportifs et sportives expérimentent des crampes précoces en compétition, alors qu’ils n’en ont jamais à l’entraînement ! 
Après réflexion, l’hypothèse d’un stress excessif avant/pendant la compétition est assez plausible. En effet, il est bien connu que le stress psychique engendre une fuite de magnésium (Mg) au niveau rénal; et comme l’explique Magalie Avensac dans sa thèse de Pharmacie intitulée Le Magnésium dans la prise en charge du stress à l’officine” soutenue en Juin 2018 : “Sous l’effet d’un stress, l’organisme s’adapte et réagit par la sécrétion d’hormones telles que l’adrénaline et le cortisol. Il se produit alors une fuite urinaire de magnésium qui aggrave le déficit déjà présent. Un véritable cercle vicieux s’installe dans la relation stress-magnésium. La supplémentation magnésienne s’avère alors utile pour lutter contre les effets délétères du stress.”

Quelles solutions pour les athlètes qui stressent ?
– Supplémenter en magnésium en privilégiant les sels organiques de Mg
– Consommer quotidiennement des aliments riches en Mg
– Apprendre à diminuer son niveau de stress par des techniques respiratoires (cohérence cardiaque par exemple) ou par des techniques de préparation mentale

Pour conclure, la méthode la plus efficace pour éviter l’apparition d’une crampe reste la prévention, car une fois que la crampe est établie, il est très difficile de maintenir un effort intense !

Pour aller plus loin 
– Les dernières hypothèses sur les crampes par Le Pape Info
Contacter un coach WTS 
– Obtenir un devis pour un plan d’entraînement personnalisé ou un coaching

blog coaching sportif

WTS sur la 30ème édition de l’Etape du Tour…


WTS sur l’Etape du Tour / 30ème édition ! 

La célèbre cyclosportive est devenue un rendez-vous incontournable du calendrier cyclosport.
Cette année encore, l’engouement a été phénoménal avec plus de 15.000 inscrits, de 79 nationalités différentes !

Le parcours de l’édition 2019 entre Albertville et Val Thorens faisait 135km, pour 4500m de dénivelé positif.
3 cols étaient au rendez-vous, dont le célèbre Cormet de Roseland, et la longue montée vers Val Thorens (plus haute station d’Europe à 2300m d’altitude).
 
Profil de l’Etape du Tour 2019
 
Quelles sont les raisons d’un tel succès ?
Selon Jean-Baptiste Wiroth, fondateur de WTS et participant régulier de l’Etape du Tour depuis 2002, le succès de cet évènement repose sur plusieurs points :
1- Le fait que la route soit intégralement fermée, et qu’elle reprenne intégralement une des étapes du Tour de France
2- Véritable fête du vélo de route, avec une belle ambiance dans les villages !
3- Évènement qui a lieu une seule fois par an, et qui change de parcours à chaque édition.
 
De nombreux sportifs WTS (actuels ou anciens) étaient au départ de l’Etape du Tour 2019 entre Albertville et Val Thorens.
Pour les uns, cette épreuve était leur objectif principal de la saison.
Pour les autres, l’Etape du Tour constituait une épreuve de préparation en vue d’autres objectifs, comme la Haute Route ou l’Ironman d’Embrun.  
 
 
Les résultats de nos sportifs
La palme du chrono revient à Benjamin GUIGARD (Annecy) en 6h16 soit 21,52 km/h !
Matthieu GUIGARD (Annecy) : 7h03
Marc BOSCA (Marseille) : 7h10
Richard GUEBENNE (Luxembourg) : 7h23
Patrick BONIFAY (Marseille) : 8h09
François LUGAND (Paris) : 8h31
Simon BERTOLOTTI (Annecy) : 
Marc FAGGIONATO (Monaco) : 9h06
Bernard LIVET (Nice) : 9h43
 
Liz JUNIO (Luxembourg) : 10h24
Géraldine VITTEAUT (Nice) : 10h27
Philippe VITTEAUT (Nice) : 10h27
Olivier KINTGEN (Paris) : DNF
Patrick SENAILLE : DNF
 
Mention spéciale aux fondateurs de WTS présents sur la course :  
Jean-Baptiste WIROTH : 6h38
Emmanuelle LIVET : 7h56
 
Pour aller plus loin :
– Relire le Compte Rendu de Jean-Baptiste Wiroth sur à l’Etape du Tour 2014