Étiquette : cyclo-cross

Témoignages

Cyclo-cross : Evaelle Cacault, Championne régionale !


Cyclo-cross


9 décembre 2019 / Communiqué de Sylvain Perreal, coach du réseau WTS 

” Elle l’a fait !!!

Ce week-end, ma sportive Evaelle Cacault est devenue championne régionale Nouvelle Aquitaine cyclo-cross.

Le travail sérieux et régulier paye, à savoir entraînement sur home-trainer, renforcement musculaire et séance spécifique de cyclo-cross.
Nous formons un joli binôme : je conçois le plan d’Evaelle, qu’elle réalise au mieux en me faisant un retour toujours complet et sans retenu sur ses séances via Strava , ce qui me permet d’analyser ses séances, ce qui me permet d’affiner son programme, chose très précieuse pour un entraineur.

Bravo championne !

La saison de cyclo-cross va maintenant se poursuivre avec une premiere participation au Championnat de France à Ponchateau. Un fois la saison terminée, il faudra se concentrer sur la suite, à savoir la saison de cyclisme sur route.”

Souhaitons à Evaelle de faire un jour partie du Palmarès WTS !

Podium
Podium en cyclo-cross pour Evaelle Cacault
 

Qui est WTS – The Coaching Company ?

Depuis 2002, nous accompagnons et conseillons des centaines de sportifs d’endurance chaque saison. 
Nos 2 principales valeurs ajoutées sont notre expertise et notre proximité, via notre réseau de spécialiste de l’entraînement. 
Plus d’informations sur www.wts.fr


Pour aller plus loin

  • Si vous aussi souhaitez être coaché en vue de performer lors de vos futurs objectifs, n’hésitez à entrer en contact avec Sylvain, ou avec un coach du réseau WTS : cliquez ici
  • Pour commander le Ebook Cyclisme : cliquez ici

 

.


.

Témoignages

Etape du Tour – Le témoignage de Reno

reno-breyer-etape-du-tourBonjour Reno. Peux-tu te présenter ?

En quelques mots: consultant, cycliste sur le tard, marié, deux filles.

 

Jean-Baptiste Wiroth est ton coach. Depuis combien de temps travaillez-vous ensemble?

Cinq ans, dont un an perdu à cause d’une clavicule cassée … le 1er mai 2013, le jour où je suis devenu un vrai pro (Rires) 

Quel est ton profil ?

Encore difficile à dire. Je dirais plutôt puncheur même si je ne passe pas trop mal en montagne tant que les pourcentages ne dépassent pas les 7-8%.

Quel était ton objectif sportif cette année?

2015 est une année de transition entre la Haute Route 2014 et l’édition 2016. Néanmoins, j’avais coché l’Etape du Tour. 4500 mètres d+ avec le Col du Chaussy, le Glandon, la Croix de Fer, le Mollard, et un final dans la Toussuire. Un profil similaire à la Marmotte. Je cherchais à gagner en expérience, tester certaines choses, et surtout, prendre du plaisir.

Apprendre après cinq ans?

Oui, cela prend du temps de bien assimiler tous les aspects de la performance. Le cyclisme est passionnant lorsque l’on cherche à progresser. Cette année, j’ai mis l’accent sur la récupération, avec des exercices de pilate, et la gestion de l’effort. Je partais comme un boulet de canon dans des épreuves de plus de sept heures, autant dire une stratégie suicidaire.  

Comment s’est passée l’Etape du Tour ?

Certainement l’une de mes meilleures journées sur le vélo. Mon meilleur souvenir reste quand même la sixième étape de la Haute Route 2014. Je volais dans le Ventoux. 

Comment as-tu géré ton effort ?

J’ai roulé à l’économie dans les 1ers cols. J’avais la vitesse d’un cyclo-touriste dans le Chaussy et le Glandon.  Il faut avoir les nerfs solides. Voir tous ces coureurs me doubler… bien des fois je me suis dit: allez, lâches les watts. Le moral est revenu quand j’ai doublé les mêmes gars dans la Glandon alors que je roulais toujours à l’économie. 140 kms dans la montagne c’est finalement très long pour un amateur.

As-tu fait une préparation spéciale pour cette cyclo Etape du Tour ?

J’applique la même méthode. Une fois que je reçois le programme de Jean-Baptiste Wiroth, j’imagine comment je vais le mettre en musique: progressivité dans l’intensité, reconnaissance, perte de poids, etc. J’essaye de répliquer l’intensité de l’épreuve et des moments clés. Je passe du temps sur Trainingpeaks à analyser mes séances. Par contre, je ne prends plus d’initiative durant les deux semaines qui précèdent une épreuve importante. Je me mets en pilotage automatique et Jean-Baptiste Wiroth est à la manœuvre. Il sait parfaitement me mettre à mon pic de forme le jour J.

Ta saison route se termine. Quel a été ton principal challenge cette saison ?

Gérer ma motivation. Après une longue saison 2014 (12 mois !), mon capital fraîcheur était limité.  Pour progresser, il faut savoir puiser dans les réserves à l’entraînement … réserves que je n’avais pas. J’ai donc été particulièrement vigilant à la récupération. Jean-Baptiste Wiroth me le répète depuis cinq ans (Rires).

Cela fait plusieurs années que tu as un coach. Que dirais-tu à un sportif qui commence ?

Patience ! Le retour sur investissement est perceptible à court terme, mais il est vraiment impressionnant sur le long terme. Même  en commençant  sur le tard, on peut atteindre des niveaux bien au-delà des espérances initiales. 

L’autre conseil est la pluridisciplinarité.  Pratiquer le cyclo-cross ou le VTT est une bonne alternative au vélo de route, particulièrement pour améliorer l’habilité dans les descentes ou des situations imprévues. C’est aussi l’opportunité de s’amuser avec sa machine. 

Entendu. Quel va être ton prochain challenge ?

A court terme, le Roc d’Azur, et bien sûr la Haute Route des Alpes en 2016.  

Bonne chance !

reno-breyer1

.

.

.

Témoignages

Fin de saison de Cyclo-cross : l’heure du bilan…

La saison de cyclo-cross s’est achevée hier en Bretagne. Elle a naturellement réservée son lot de bonnes et moins bonnes surprises tout au long de l’année. Pour rappel Maxime abordait sa 2è année junior avec l’objectif de se mettre en avant dans les compétitions nationales. Sa seule référence étant une 19è place au Championnat de France Cadet, il n’avait jusqu’alors jamais accédé au top 30 sur des manches de Challenge National.

Victime d’une hernie inguinale au mois de Juillet et opéré début aout juste après sa coupure, il reprendra le vélo à la mi aout totalement frais pour l’occasion. Les résultats ne tarderont pas à venir, voir sur les précédents articles. Il enchainera donc les victoires au niveau régional et prendra les 18è et 9è place des 2 premières manche du Challenge National Junoir. Ce qui le place à la 11è place du général. A partir de ce moment là les grands rendez-vous vont s’enchainer. Dans un petit coin de notre tête, nous savons que de telles performances si elles sont réptétées peuvent lui permettre de réver à une séléction en équipe de france pour la manche de coupe du monde de Nommay.

Mais pour celà il faut briller. Maxime va devenir Champion du Finistère à Scaer, une semaine après il va gagner la 2è manche du Challenge Régional à Quimper en terminant 3è avec les espoirs après un départ de course tonitruant. Pour le Championnat de Bretagne il fait figure de favoris. Son outsider va partir à la faute dès le 1er coup de pédale en faisant un soleil, entrainant dans sa chute Maxime qui repartira très loin des premiers. Au fil de la course il va remonter et revenir à l’avant sur le dernier tier de la course. Il termine seul et deviendra Champion de Bretagne ! Une victoire pleine de détermination et qui démontrent sa forme actuelle.

champion bretagne

Belle série de photo réalisées par Elen Rius http://photos-elen-rius.weebly.com/
Belle série de photo réalisées par Elen Rius
http://photos-elen-rius.weebly.com/

Les victoires vont s’enchainer et il aborde la finale du Challenge National à Flamanville avec de la confiance. Le circuit lui convient, les conditions météo rendront son sentiment pendant la course tout autre ! Partit sur la 2è ligne, il ne profite pas assez de l’aspiration des premiers et se fera purement et simplement “sauter la caisse” sur l’interminable ligne droite de départ. Voulant trop bien faire pour se plaçer car ses départs sont toujours chaotique, il basculera vers la 40è position au virage, très émoussé, et multipliera les érreurs pendant la course. Il terminera 41è sans avoir fait preuve de panache.

Le voilà tourné pour préparer le championnat de France, le circuit de Lignières en Berry n’est pas spécialement pour l’avantager mais nous le savions dès le début de saison. Grace aux vacances scolaire Maxime peut réaliser des charges d’entrainement supérieures à d’habitude. Lors de la 2è semaine Maxime suivra un stage mise en place par l’équipe de Bretagne pour préparer le Championnat de France. Il réalisera alors des charges assez inhabituelles. Sa saison a été rythmée de séances de 1h30-2h maximum hors période scolaires, arrivé en fin de saison et réaliser un stage de 3 jours avec au moins 4-5h de vélo dans la journée et terminer avec une course le lendemain ne lui aura pas du tout été favorable.

Il se présentera au départ du Championnat de France avec une récupération incomplète. Le fait de dérailler 2 fois au départ ne changeront pas grand chose à se course, il sera incapable d’accélérer et terminera à une décevante 32è place.

Le week end suivant il gagnera la course de Lanarvily, qui sera à la fin de l’année une manche du Challenge National, et juste après il empochera sa 13è et dernière victoire de la saison : le Trophée Régional de Cyclo-cross.

Lanarvily

Malgré quelques accrocs, sa saison s’est très bien déroulée, les objectifs ont été dans l’ensemble largement remplis. Il aura dominé sa catégorie de la tête et des épaules en Bretagne. Les résultats n’ont pas toujours reflétés sont niveau mais ce qu’il faut retenir est que Maxime progresse petit à petit chaque saison, il s’investit énormément dans sa progression et ne brule pas les étapes. Les prochaines saisons seront de plus en plus importante. Pour l’heure, place au repos, avant de passer sur route au printemps.

Actu WTS

Changements d’objectifs pour Maxime Carriou

La saison de cyclo-cross bat son plein, 2 des 3 manches du Challenge National viennent de se dérouler et Maxime Carriou enregistre un début de saison inespéré ! Déjà 6 victoire pour ce coureur junior, 2 deuxièmes place et 1 troisième.

Dernière victoire à l’occasion du cyclo-cross de Plougasnou où il prend la 2è place avec les espoirs.

Plougasnou

Abordant la saison avec l’ambition de rentrer dans les points lors des différentes manches du challenge national, il avait crée la sensation en prenant la 18è place de la 1ère manche à Saint Etienne Les Remiremont. La 2è manche sur le physique circuit de Quelneuc a tenue toutes ses promesses. Après un départ catastrophique qui le reléguait au delà de la 30è place, il a remonté sans cesse les coureurs pour terminer à une excellente 9è place à l’arrivée ! Un départ mieux géré aurait sans doute permis de se battre pour la victoire ! Très bonne progression donc pour Maxime, depuis peu il a pu mettre de côté son Home Trainer quelque temps et vient s’entraîner sur le vélodrome de Cléden Poher où il peut réaliser ses intensités prévues et cumuler 1h30 à 2h de vélo le mardi soir.

Il a RDV avec le championnat du Finistère dimanche prochain, le Championnat de Bretagne le 15 décembre. Il sera ensuite candidat à un nouveau top 10 à l’occasion de la finale du Challenge National à Flamanville le 29 décembre 2013 : http://www.cyclocross-flamanville.fr/

Et enfin, cap sur le Championnat de France à Lignière en Berry les 11 et 12 janvier prochain.

Max quelneuc

 

Actu WTS

Quelques résultats de Cyclo-cross

Je me suis donc rendu les 12 et 13 novembre dernier à Saint Etienne les Remiremont à l’occasion de la 1ère manche du Challenge National de Cyclo-cross. J’étais présent sur cette epreuve pour accompagner quelques coureurs non séléctionnés par leur département mais également pour vivre en direct la présence de Maxime Carriou sur cette épreuve.

La journée du samedi nous a permis de repérer les lieux, le parcours, la météo, retirer les dossards, connaitre les grilles de départ …

1374897_10202198463662558_11625991_n1381933_10202206677027887_1795865958_n

Les épreuves se sont enchainées et nous avons obtenus de bons résultats. Parmis les coureurs en ma présence :

Fabien Douaud termine 31è, juste devant Julien Leclerc 45è chez les cadets sur 190 coureurs.

Maëva Calvez termine 17è et 5è junior et Amélie Poupon termine 44è chez les dames sur environ 60 partantes.

La bonne surprise du jour sera Maxime Carriou venu tenter de décrocher un top 30. Il basculera au 1er virage en 30 position justement et grapillera des places tout au long de 40 minutes de course. Il termine 18è de cette 1ère epreuve où l’objectif est maintenant d’atteindre le top 15 lors des 2 dernières manches.

Nous débutons les vacances scolaire et Maxime va désormais pouvoir s’entrainer pleinement (lui qui est interne à son lycée et ne peut que faire du Home Trainer en semaine). Il est invité à un stage régional de cyclo-cross, celà lui permettra de refaire les niveaux en endurance ! Il a couru ce week end, sur 2 courses, il a remporté les 2, ce qui lui permet de totaliser 5 podiums dont 3 victoires sur 6 courses disputées.

Victoire Kerlouan

RDV à Quelneuc le 17 novembre pour confirmer !

affiche

WTS - The Coaching Company

GRATUIT
VOIR