Auteur/autrice : Francis Dujardin

Entrainement (physio, conseils, coaching..)

Améliorer sa force musculaire à vélo

Article rédigé par :
Francis DUJARDIN,
Coach du réseau WTS

———————–

Quand arrive la fin de saison, une période de coupure ou de diminution de la charge s’impose. Mais avant de repartir pour de nouveaux objectifs, posez-vous les bonnes questions. Quels sont vos points faibles, vos lacunes. L’hiver qui arrive sera peut-être le moment de travailler certaines de ces petites faiblesses.
Si vous pensez que la force musculaire fait partie de la liste, c’est le moment de construire une période d’entraînement basée sur l’amélioration de celle-ci.
En effet, travailler ce type de qualité requiert certains préalables indispensables pour obtenir de bons résultats.

Les préalables

En premier lieu, si vous n’avez pas récupéré suffisamment de la saison précédente, ne vous lancez pas dans ce type d’entraînement. Il est conseillé de le faire après une période de coupure et de régénération, donc sur des muscles reposés.
En second lieu, un sportif qui possède déjà de bonnes qualité d’endurance, obtiendra de meilleurs résultats qu’un autre peu endurant. La qualité d’endurance implique une bonne oxygénation des muscles qui s’avère être aussi un atout quand vous allez vous consacrer au travail de la force. Dans le cas contraire les résultats seront moins bons, et les risques de blessures accrus.https://www.wts.fr/ameliorer-sa-force-musculaire-a-velo/
Si vous débutez en vélo, il faudra peut-être attendre un peu pour ce type de travail, à minima il faudra beaucoup l’adapter. Je réfère toujours mettre en premier le travail de la VO2, les résultats sont plus rapides, c’est donc cela plus motivant pour le débutant.

Le travail de la force peut provoquer une légère diminution de votre VO2, voire aussi dans certains cas une sensation de “non force”, lors des phases les plus intenses de ce type de travail. Ces conséquences sont normales, elles impliquent de ne pas réaliser ces entraînements en pleine saison.
Il est préférable”d’isoler” ce type de travail sur une période spécifique qui ne comporte pas de courses, encore moins d’objectifs.
L’hiver est donc le bon moment pour cela, vous ne perdrez pas ces acquis sur la saison, quelques petits “rappels de force” savamment programmés viendront vous y aider.


Mais qu’est-ce que la Force?

Elle est souvent confondue avec la puissance qui n’est rien d’autre que le résultat de la Vélocité X Force.
P+ F X V, c’est simple, et cela suppose donc de posséder à la fois, une grande force musculaire, et une bonne vélocité. L’un ne va pas sans l’autre pour obtenir une puissance accrue.
Parler de force sans parler de coordination et de qualité du geste de pédalage est un non sens. Il n’y a pas d’efficacité sans une bonne technique. Ce point implique de travailler parallèlement à la force son geste de pédalage.

Pour obtenir les meilleurs résultats, il faut :

– Plusieurs cycles de travail (au moins 6 à 8) sur lesquels le travail de la force sera prépondérant.
– Réaliser des séances de force sur votre vélo, sur un home trainer, mais aussi sur des agrès lors de séances de PPG dirigées sur ce type d’amélioration.
– Alterner, ou mélanger le travail de la force, de la vélocité, et de la coordination du geste de pédalage sur vos cycles d’entraînement.
– Respecter scrupuleusement les périodes de récupération imposées par ce type d’entraînement. Des récupérations qui peuvent être internes aux séances, d’autres entre les séances.

Pour les contenus des séances, vous pouvez faire appel à nos coachs du réseau WTS

————————

 

Actu WTS

Stage VTT WTS pour IQ Option dans les Alpes…

Une Semaine de Stage de préparation à la Transalp dans les Alpes maritimes.

7 jours de VTT organisé par WTS pour l’équipe “IQ Option” composée de 10 bikers Russes engagés sur cette prestigieuse épreuve.

Jean Baptiste et Francis se sont relayés pour ‘encadrement de ce stage, une autre facette des compétences des coachs WTS.

Le but du stage était de :

  • faire du volume,
  • travailler la technique,
  • affiner les derniers réglages techniques.

 

Une petite vidéo qui résume le stage : [youtube: https://www.youtube.com/watch?v=YgcRC9A-A8E&w=600&h=500]
 

 

Témoignages

Témoignages de sportifs WTS (en XCMarathon et Roadcycling)

L’oeil du Coach – Francis Dujardin

Témoignage de Fabrice Anglereaux

Un sportif qui vit loin de France.
Cela fait maintenant plus de 10 ans que je pratique le coaching à distance n’étant pas résident en France. Cette formule m’a permis de participer à deux Cape Epic, non pas pour gagner mais pour finir dans des conditions honorables ! Depuis je continue d’avoir “mon” coach personnel pour arriver à des objectifs moins ambitieux que la Cape Epic. Néanmoins la rapidité de réponse pour s’adapter à mes très fréquent changement de planning est un plus pour moi. Je résumerai mon coaching à distance par:
Les +
– Grandes flexibilité
– Utilisation des outils simples existants mais abordable à tous: Garmin Connect, Strava,..
Les – 
– Parfois difficile de faire passer un ressenti

 

——

 

 

 

Témoignage de Simon Bertolutti

Simon Bertolutti est un cycliste qui s’est orienté sur le coaching à distance en fin 2017. Avec une activité professionnelle importante, de laquelle découle parfois peu de temps à consacrer à l’entraînement, il a fallu concocté un programme personnalisé et flexible.
Mais le coaching que nous proposons s’adapte particulièrement bien à ce type de situation. Être efficace avec des séances ciblées, un entrainement varié doublé d’un dialogue constant entre le sportif et son coach…

Voici son témoignage :

“J’ai choisi le coaching a distance WTS pour pouvoir progresser en velo car depuis un certain je me sentais stagner, je n’arrivai plus à progresser.
le suivi et les explications sont de très bonnes qualités, les planning de travail ainsi que les séances sont claires et bien détaillées. en cas de questionnement, les réponses sont rapides et concrètes.
J’ai commencé le coaching à distance en octobre 2017, et c est vrai qu à la reprise de la saison sur route en mars 2018, J’ai déjà senti une différence importante, notamment au niveau de la force ( travail principal de cet hiver ), par rapport aux années précédentes qui j espère continuera à évoluer positivement  tout au long de la saison 2018.”


Pour aller plus loin :
– Découvrez l’interview de notre coach Francis Dujardin 
– Téléchargez le Ebook Cyclisme

Prendre contact avec WTS pour préparer vos prochains objectifs ! 

 

Témoignages

Paroles de sportifs (MB Race)

L’oeil du Coach – Francis Dujardin

 

Le témoignage de LUC ANGLARET

Après de nombreuses années à faire des raids multi-sports puis du VTT, j’ai été amené à me lancer dans l’aventure de la MB Race ultra comme un défi.
J’ai arrêté à 100km il y a 2 ans et me suis dit dans l’heure après la course qu’il n’était pas possible qu’elle me résiste.

Après avoir essayé de lire des livres, de faire des pseudos plans, de demander des conseils, j’en suis arrivé à la conclusion que tout seul et juste à aligner des heures le cul sur la selle, ca me marcherai pas mieux que les années précédentes. Cela m’a quand même permis de faire la Transvésubienne et de finir 100éme. Mais au mois d’aout 2017, je pense déjà à un autre objectif pour l’année à venir.
 
Après quelques recherches, j’ai contacté Francis Dujardin début octobre 2017 en lui faisant part de mon objectif: la MB Race Ultra (140km et 7000mD+) en moins de 14H00 (par n’importe quelles conditions météo).
 
Nous (Francis pour le coach et moi à la réalisation) nous lançons dans cette objectif début octobre 2017. J’avoue que pour moi, les 2 ou 3 premières semaines ont été difficiles avec un travail de PMA (Puissance Maximale Aérobie), travail qui m’était peu commun. Cela fait maintenant 4 mois et je constate une nette amélioration de mes performances !
 
Ces 4 mois ont été fait de travail de PMA courte puis longue, ensuite de la force mais toujours bien organisé, ce qui fait que je ne ressent pas de fatigue générale.
 

La conclusion de tout cela est que je suis devenu très confiant en moi et en Francis pour atteindre mon objectif final. Sans son coaching, je ne serai jamais arrivé ou je suis déjà au bout de 4 mois.

——

Le témoignage de Julien OTT

Un sportif Suisse qui vise la MB Race sur le 140km

Le coaching à distance me permets d’optimiser au maximum mon temps disponible pour être le plus qualitatif possible au cours de mes entraînements. C’est une solution idéale en ce qui me concerne car mon activité professionnelle est relativement intense et il n’est pas toujours facile de lui associer un sport aussi chronophage que le vélo en particulier lorsque les objectifs que l’on se fixe sont exigeants. J’apprécie particulièrement de ne pas avoir à consacrer de temps à construire la base de mon entraînement, ce travail étant fait par le coach. Une fois que mes objectifs de la saisons et mes disponibilités sont établies il ne me reste plus qu’à suivre le plan et à rouler. Des adaptations en cours de routes sont toujours nécessaires et possibles ce qui permet vraiment de coller au mieux à mes besoins

Au final, procéder ainsi me permets de rouler moins mais mieux.

L’oeil du Coach – Francis Dujardin
Ils ont des niveaux de performances différents, des objectifs divers, mais ils ont en commun une chose ; la volonté de progresser tout en respectant leur santé, en ménageant leur vie personnelle, professionnelle, ils combinent souvent leur passion  avec des emplois du temps compliqués. Nous échangeons beaucoup, avec certains plus que d’autres, une relation essentielle pour un coaching satisfaisant. Au delà des objectifs et des résultats ils apprennent aussi à mieux maitriser la perception qu’ils ont de leurs performances, et au final à s’entraîner de manière plus efficace, souvent en y consacrant moins de temps que ce qu’ils avaient imaginé au départ. N’est-ce pas le but ultime du coaching.


Pour aller plus loin :

– Découvrez l’interview de notre coach Francis Dujardin 
– Téléchargez le Ebook VTT ou cyclisme
Prendre contact avec WTS pour préparer vos prochains objectifs ! 

.

.

.

Entrainement (physio, conseils, coaching..)

Entraînement qualité ou quantité, à vous de choisir, mais…

La qualité c’est à dire du court intense ou des séances d’intervalles, représente au moins 75% de votre entraînement spécifique (hors PPG).

La qualité développe aussi vos facultés d’endurance, elle diminue le risque de blessures, elle limite aussi considérablement le surentrainement, et vous laisse du temps pour le reste.

Il n’y a pas que le vélo dans la vie!

Avec des séances de 1h à 1h30 vous pouvez construire l’essentiel de votre préparation. Les séances longues seront plus rares et davantage réservées à des scénarios de course ou pour le plaisir de rouler, une notion qui doit toujours être présente.

Le problème avec le travail d’intervalles c’est qu’il faut savoir où l’on veux aller : augmenter sa VMA, sa capacité d’endurance, sa force, la vélocité… les objectifs sont nombreux, et dés les premières améliorations constatées, comment faire pour les conserver, pour passer à autre chose?…

Sinon vous pouvez faire beaucoup d’efforts pour des résultats très mitigés, ou pire pour engendrer seulement de la fatigue. C’est pour cette raison que le coach est nécessaire.

WTS - The Coaching Company

GRATUIT
VOIR