Auteur/autrice : L'équipe WTS

Entrainement (physio, conseils, coaching..)

La coupure hivernale : utile ou pas ?

Par Jean-Baptiste WIROTH, PhD
Docteur en Physiologie de l’Exercice
Fondateur du réseau de coach WTS

La coupure hivernale : utile ou pas ?

Traditionnellement les sportifs observent une période de coupure hivernale afin de permettre à l’organisme de se régénérer. La durée et le positionnement dans le calendrier de cette période de régénération sont essentiellement dictés par l’état de fatigue du sportif.

Fondements

L’objectif principal de la période de coupure est de « recharger les batteries » en vue de la nouvelle saison. Sous cette expression un peu simpliste se cache en fait une réalité beaucoup plus complexe. En effet, dans une logique annuelle d’entraînement, la coupure automnale permet d’assimiler la charge d’efforts (entraînement et compétition) effectués au cours de la saison écoulée. Par conséquent, il faudra songer à se reposer avant de repartir sur la préparation de la nouvelle saison.

👉🏻 Sur le plan méthodologique, la coupure doit être programmée en respect du principe fondamental d’alternance entraînement/récupération. Ce principe vise à favoriser la progression du sportif, mais aussi et surtout à éviter les états de surentraînement.

👉🏻 Sur le plan physiologique, l’objectif de la coupure est de permettre à l’organisme de récupérer, a fortiori si l’état de fatigue est prononcé. Dans un tel cas de figure, la récupération se traduira sur le plan hormonal (diminution de la sécrétion de cortisol – l’hormone du stress psycho-physiologique – par exemple), sur le plan neuro-végétatif (retour à une fréquence cardiaque de repos basse par exemple), et sur le plan musculaire (diminution des douleurs musculaires ou de la sensation de jambes lourdes…).

👉🏻 Sur le plan psychologique, la coupure permet de mettre de côté votre activité pendant quelque temps, ce qui permet de se consacrer à d’autres pôles d’activités (famille, travail, loisirs non-sportifs…etc).

En pratique

La durée optimale de la coupure est généralement comprise entre 1 et 3 semaines.

Le moment idéal doit être défini en tenant compte de ce qui a été effectué au cours du mois de septembre et des objectifs futurs. La coupure a souvent lieu entre le mois d’octobre et le mois de décembre.

Les 3 options envisageables

  • Vous vous êtes beaucoup entraîné au cours des derniers mois (plus de 4 fois par semaine en moyenne) et vous avez participé à de nombreuses épreuves. Vous ressentez actuellement de la fatigue et une certaine lassitude. Pour éviter le surentraînement et bien rebondir sur la préparation de la saison à venir, une coupure complète de 20 jours sans sport est fortement recommandée. A l’issue de cette coupure il sera possible de reprendre très progressivement avec un programme de préparation physique générale.
  • Vous vous entraînez en moyenne 2 à 4 fois par semaine et vous avez pris le départ de quelques courses au cours des derniers mois. Vous n’êtes pas spécialement fatigué sur le plan physique ou psychologique en ce début d’automne. Une coupure complète de 10 jours sans sport vous permettra de bien vous régénérer pour ensuite reprendre très progressivement avec un programme de préparation physique générale.
  • Vous vous entraînez assez peu, en moyenne une fois par semaine. Vous avez actuellement un bon tonus et vous êtes encore motivé pour vous entraîner malgré la retour du froid et la diminution de l’ensoleillement. Comme vous êtes peu entraîné, l’observation d’une coupure risque d’être plus néfaste que bénéfique sur le plan de la condition physique. Par conséquent, il est recommandé de maintenir une activité régulière jusqu’au mois d’octobre, puis d’enchaîner avec un programme de préparation physique générale.

Si vous avez du mal à faire un choix entre ces 3 options, rappelez vous qu’il vaut mieux en faire « un peu moins que un peu trop » lorsque l’on est un sportif bien occupé par ailleurs (famille, travail…etc). 

Attention au Surentraînement !

Il ne faut pas confondre le surentraînement et la fatigue aiguë liée à l’entraînement. Le surentraînement se caractérise par une baisse inexpliquée des performances, impossible à corriger en dépit d’une longue phase de repos. La fatigue aiguë s’accompagne aussi d’une baisse des performances mais s’avère être réversible après une période de repos de quelques jours.

Un entraînement excessif, que ce soit en volume et/ou en intensité, est souvent à l’origine du syndrome de surentraînement. Si le nombre de compétitions est trop important, le risque de surentraînement est encore plus prononcé du fait de la contrainte psychique qui s’ajoute à la contrainte physique. Le surentraînement est fortement potentialisé par les sources de stress liées à la vie quotidienne (activité professionnelle éprouvante, vie familiale intense, problèmes divers…).

Il faut compter 5 à 15 jours pour effacer un état de fatigue aigüe, et 3 à 18 mois pour récupérer d’un état de surentraînement. Un état de surentraînement profond peut déboucher sur un syndrôme de fatigue chronique qui est une pathologie rare, très difficile à traiter..


Pour aller plus loin

→ Téléchargez le Ebook Gratuit « 10 erreurs à éviter pour atteindre son pic du forme »
→ Trouvez un objectif chez VO2maxvoyages
→ Prendre contact avec WTS pour préparer votre prochaine saison !

 


 

Actu WTS

Bonjour à tous !

anthony-morvan-coach-wtsJe suis venu au cyclisme traditionnel directement par de la compétition, n’aillant pas d’entraineur, je me suis construit seul à travers de nombreuses lectures, stages puis grâce à mes études, ce qui me permet aujourd’hui de totaliser une dizaine d’année d’expérience et de pouvoir réaliser une chose importante à mes yeux : transmettre cette passion pour le cyclisme et pouvoir aider les personnes désireuse de progresser. Mes disciplines préférées sont le cyclisme sur route, la piste et le cyclo-cross. Mon intérêt pour tout ce qui touche à la méthodologie d’entraînement vous permettra de réaliser des objectifs que nous nous serons fixés ensemble. Ma compétence s’étend également sur l’utilisation de la plupart des nombreux outils que bénéficie le cyclisme (capteur de puissance, cardio fréquencemètres, compteurs …) mais je saurais également vous motiver par des tests réalisés sur le terrain. Je suis convaincu que mon aide vous sera précieuse. Trouver des objectifs c’est bien, je vous aiderais à les réaliser.

Témoignages

Un témoignage qui fait plaisir (Claude Fickers)

Message envoyé par Claude Fickers à son coach, Cyrille Fallica :

« Très cher Cyrille,
Comme je l’ai déjà écrit par ailleurs, une aventure comme le Bru Bar , cela ne se conte pas , cela se vit .

J’ai vécu 10 jours intenses d’émotion et d’efforts , de communion avec mon vélo et d’harmonie avec la nature.

Ton apport a été essentiel. Sans ton expertise , tes conseils et , parfois , ta sagesse toute jurassienne , point de Bru Bar , pas de satisfaction du travail accompli. Je dirai que WTS a été capital sur les plans suivants :
travail en profondeur d’endurance et de résistance
assouplissement du pédalage et de la position sur le vélo
le dosage de l’effort
l’optimisation de la préparation nutritive et de l’apport en énergie de qualité
le travail mental
En somme grâce à toi et à Jean-Baptiste, de cyclo-touriste, je suis devenu un cyclo-amateur pour ne pas dire , certaines phases durant, un cyclo-maniaque.
Ces 1650 km de vélo , ces 17.000 D+ et ces milliers coups de pédale m’ont enseigné l’humilité devant les grands champions et une admiration sans bornes pour tous ceux qui se livrent avec passion à leur sport favori. Je sais désormais qu’on peut être et resté propre et faire de vrais progrès.

Je me réjouis de poursuivre ma route de cycliste amateur en compagnie de WTS et joins à la présente une petite photo souvenir du Bru Bar .

amitiés

Claude

Actu WTS

La tenue de triathlon WTS : un rapport qualité/prix…

La saison automnale de triathlon approche à grands pas, elle va être riche en belles épreuves!

triathlon-monaco-depart

La trifonction est le vêtement indispensable pour enchaîner les 3 disciplines, efficacement. La trifonction WTS ne coûte que 59 euros. Les plus grands clubs de D1 font appel à notre fournisseur (Poli), pour fabriquer leurs trifonctions.

 

 

-> Séchage rapide
-> Légère et confortable
-> 2 poches à l’arrière
-> Existe en 2 couleurs

 

 

Pour commander, cliquez ci-dessous : 

bouton-acheter

Envoi garanti sous 48h par Colissimo.

.

.

.

 

.

.

Actu WTS

Etape du Tour 2013 : Annecy-Semnoz

Encore un fois, l’Etape du Tour a fait le plein puisque près de 13500 concurrents étaient inscrits. Un record !

Cette année le parcours proposé par Amaury Sport Organisation était « compact » (125km, 3 cols pour 3500 D+). Semblant de prime abord facile cette éditions fût en fait complexe. En effet, la succession de montées, conjuguée à une ascension finale du Mont Semnoz très exigeante, ont rendu la course particulièrement difficile pour la majorité des participants.

Dans le haut du classement, on retrouve des habitués des podiums qui ont une nouvelle fois montré leurs qualités de grimpeurs :
1- Nicolas ROUX – 4h13’41 »
2- Peter POULY – 4h15’11 »
3- Julien ABSALON – 4h15’48 »
95 – Magda DE SAINT JEAN (1ère femme) – 4h42’15 »

Un peu plus loin dans le classement, on retrouve les sportifs WTS qui ont tous « performés » à leurs niveaux respectifs. Pour une partie d’entres-eux, l’Etape du Tour était un objectif intermédiaire visant à préparer la Haute Route.
Mention spéciale à Christian Antoine-Grégoire pour son beau chrono et à Bernard Livet qui était le doyen du groupe WTS.
Bravo aussi à nos deux coachs présent cette année dans la course (JB Wiroth et Cyrille Fallica).

 

Classement des sportifs WTS
Christian ANTOINE-GREGOIRE – 5h13’43 »
Mickaël CROUIN – 5h26’03 »
Jean-Baptiste WIROTH – 5h30’20 »
Sébastien DAVID – 5h31’49 »
Anthony MENENI – 5h34’03 »
Romain PUGLIESE – 5h44’11 »
Paul BELMONDO- 6h06’01
Cyrille FALLICA – 6h11’45 »
Julien TERNISIEN – 6h13’23 »
Pascal BILLO – 6h18’29 »
Rick DELANEY – 6h20’31 »
Claude FICKERS – 6h22’45 »
Philippe LEON – 7h13’50 »
Pascal ROCHETEAU – 7h14’30 »
Joe GHAZAL – 7h51’38 »
Bernard LIVET – 8h10’14 »

Remerciements :
– au Comité Régional de Tourisme Côte d’Azur (Nathalie), Destination Vacances Officielle de l’Etape du Tour, qui a permis aux  sportifs WTS de remporter des dossards via Facebook Côte d’Azur Montagne.

WTS - The Coaching Company

GRATUIT
VOIR