Étiquette : cyclosport

Témoignages

Nice Mont Ventoux Xtrem 270 : Ils l’ont fait…

Fin mai, à peine sortis du déconfinement, nous avons lancé l’idée de rallier Nice au Mont Ventoux, en une seule étape de 270km.
Un mois plus tard seulement, nous avions 40 inscrits pour ce premier XTREM Challenge Nice – Ventoux !

Rétrospectivement, ce défi aura été une réussite à bien des égards :
✅ Un parcours de rêve
✅ Des conditions météorologiques idéales 
✅ 30 finishers sur 36 partants 
✅ De la joie et de la sueur, dans la bonne humeur

Vous pouvez revivre ce défi (ou le découvrir)
🚲 >> En vidéo sur la chaîne Youtube WTS
🚲 >> En photo sur la page Facebook WTS
🚲 >> Dans l’article publié par l’Equipe Magazine
🚲 >> Dans le prochain magazine LE CYCLE, disponible en kiosque à partir du 24 juillet 2020.
🚲 >> En retrouvant des témoignages de nos participants (si vous souhaitez également figurer sur notre site, nous ajouterons avec plaisir le témoignage que vous nous enverrez ! )

Nous tenons à remercier nos partenaires qui nous ont fait confiance dans ce défi hors norme !
➡️ Nicolas ABASSIT (photographie professionnel)
➡️ Meltonic (produits énergétiques au miel et soins naturels, pour le sport)
➡️ Multari Boulangeries (depuis 1987, des produits fabriqués dans le plus grand respect de la tradition de la boulangerie)
➡️ SmartObjet (le meilleur de l’objet média)

 

RDV l’année prochaine, pour l’édition numéro #2 du XTREM Challenge Nice Mont Ventoux ! 

Bien sportivement, et bravo encore à tous !
— 
Jean-Baptiste Wiroth – Emmanuelle & L’Équipe WTS
WTS – The Coaching Company ® 
Email / Web / Facebook / STRAVA


>> Toutes les photos


 

Entrainement (physio, conseils, coaching..)

Home Trainer : Que modèle choisir et pour quoi…

Après avoir traité le sujet d’une manière plus physiologique, (home trainer les bonnes pratiques) je vous propose maintenant d’aborder les aspects techniques et de parler matériel.

Le but de cet article n’est pas de faire la publicité d’un modèle ou d’un autre, mais d’aider le sportif à trouver ce qui lui convient. En effet, nous sommes en présence d’une offre qui s’étoffe, les pratiques se diversifient, et les pratiquants ne poursuivent pas tous les mêmes objectifs. Il y a donc un choix qui n’est pas toujours facile à faire.

 

home-trainer simple, à frein mécanique
home-trainer simple, à frein mécanique

Le Home trainer est un appareil qui évolue beaucoup depuis quelques années. Il y avait auparavant un seul modèle. II était simple, équipé d’un frein mécanique à câble, un peu comme si vous rouliez avec un frein serré pour augmenter la contrainte.

D’autres modes de résistance appliquées à la roue arrière ont fait leur apparition : électromagnétique, et fluide ; puis le “smart” s’est ajouté avec les communautés en ligne qui se développent en masse. Nous sommes arrivés depuis peu à la compétition sur certaines plateformes en ligne.

Avant toute chose il convient de se poser la question sur l’utilisation que vous allez en faire. C’est un peu comme déterminer votre objectif en sport : si vous ne savez pas où aller, vous allez n’importe où. Cette situation est rarement synonyme de plaisir et de réussite, et dans ce cas elle peut entrainer des achats inadaptés.

 

Le Home trainer comme outil de plaisir pour une utilisation courante

La question du matériel est assez vite résolue. Il faut un appareil connecté, puis faire le choix d’une plateforme en ligne, pour accéder aux fonctionnalités que proposent ces outils connectés.

Le choix du matériel sera fonction de votre budget. La gamme de prix est importante, puisqu’elle se situe de quelques centaines d’euros à peine pour les premiers appareils connectés, à plusieurs milliers d’euros pour les plus hauts de gamme.

Il y a deux types d’appareil connectés : les châssis sur lesquels vous posez un vélo (avec ou sans la roue arrière), et les appareils complètement autonomes. Dans le premier cas je ne conseille pas de mettre son plus beau vélo full Carbonne avec les roues Carbonne de premier choix sur un home trainer, vous risquez de le détériorer. Préférez à minima une paire de roues solides (même bas de gamme), ou un “mulet” ; un vieux vélo qui pèse lourd fera l’affaire, puisque vous n’allez pas rouler avec. Dans le second cas le matériel est spécifique et fait partie intégrante du home-trainer. Ce niveau d’investissement est valable si vous utilisez beaucoup le home-trainer.

Pour le choix du type de résistance, le problème est que l’on ne peut pas souvent essayer, et qu’il faut s’en remettre aux dires des fabricants, dommage, car les clients comme les fabricants y trouveraient leur compte. Certains préfèrent un mode ou l’autre.

Deux techniques se disputent le marché, la résistance par fluide et la résistance électromagnétique ; la résistance mécanique ayant pratiquement disparue. La solution électromécanique se développe davantage, elle permet des avancées techniques plus poussées avec des coûts plus raisonnables.

Dans les deux cas l’appareil peut être “smart” ou non, c’est à dire connecté.

 

Le Home trainer plus occasionnel

Si vous l’utilisez uniquement pour les jours de trop mauvais temps ou quand le temps de pratique manque, vous pouvez opter pour un matériel non connecté plus simple. Ici aussi, vous avez le choix entre les deux technologies de résistance appliquée, fluide ou électrique.

Smart-trainer sans cable électrique
Smart-trainer sans cable électrique

A noter que certains fabricants proposent des home trainer électromagnétiques non reliés au réseau d’électricité, l’initiative est intéressante, pourquoi consommer de l’électricité quand on en fabrique. De plus, vous pouvez les utiliser sans prise de courant à proximité.

 

D’autres solutions, quels que soient les utilisateurs

Il existe encore un autre type d’appareil qui semblait tombé dans l’oubli, mais qui connait un regain d’intérêt auprès de certains utilisateurs, il s’agit des rouleaux.

Home-trainer rouleaux
Home-trainer rouleaux

L’appareil est très intéressant sur le plan de l’entrainement, comme nous l’avons abordé dans l’article “11 séances de home-trainer pour progresser en vélo“. Certains fabricants proposent des modèles évolués qui sécurisent la pratique en terme d’équilibre, il vaut mieux choisir ces modèles un peu plus onéreux, mais beaucoup plus facile d’utilisation. Cet appareil est intéressant si vous voulez conservez un lien avec la notion d’équilibre indispensable à vélo ; de plus il est techniquement assez simple et donc d’un moindre coût.

 

Plateformes, et parcours virtuels

Elles se multiplient ces derniers temps. Outre le côté ludique de pédaler dans je ne sais quel paysage idyllique, qu’il soit réel ou virtuel, vous pouvez aussi le faire en compagnie d’autres cyclistes connectés qui viennent de tous les horizons. Cette forme de motivation est à prendre en compte.

Plateforme d'entrainement virtuel
Plateforme d’entrainement virtuel

Ici aussi il faut essayer ces plateformes, ne prenez pas un abonnement d’un an sans avoir fait un essai. Les algorithmes sont parfois surprenants, et ne recréent pas toujours des sensations proches de la réalité. Les pentes sortent brutalement du paysage, ou il faut parfois pédaler pour descendre du 8% à 45 km/H. Il faut dans tous les cas paramétrer correctement l’appareil avec vos critères personnels, (poids, taille, fréquence cardiaque, zones de FC et de puissance), en effet, l’algorithme prend en compte certaines de ces données, donc cela va influer sur le comportement du système et par conséquent les sensations que vous avez. De plus, si les données sont érronées, vos scores seront faux.

Utilisation pour des entrainement structurés

Certaines plateformes vous permettent de recréer l’ambiance et le timing de la séance que vous voulez. Elles vous permettent de rythmer votre séance, de faire varier les pentes, ou d’appliquer des puissances déterminées à l’avance. Mais attention les résultats ne sont pas les mêmes d’une plateforme à l’autre.

 

Une dernière solution

Elle consiste à créer son propre environnement. Elle est au demeurant assez simple à mettre en place et pas plus onéreuse. Vous utilisez un home trainer de votre choix qui permet de faire varier la résistance. Vous ajoutez un capteur de puissance et de cadence si celui-ci ne donne pas cette information, vous mettez votre compteur favori connecté aussi à la plateforme de votre choix. Vous avez vos résultats, vos statistiques, il reste le choix de rendre public ou pas vos données. Vous pédalerez seul, à vous de choisir.

 

Un mot personnel

Je pense que les plateformes doivent encore évoluer techniquement en collaboration avec les fabricants de home traine. Il faut parvenir à un rendu plus fidèle au niveau des sensations perçues par rapport au terrain.  Sinon c’est alors une autre -forme de pratique du vélo qui se développerait. Nous n’en sommes pas encore au “simulateur de missions” des aviateurs, mais qui sait…

 

L’expert vous répond :

« J’ai 40 ans, je fais surtout du VTT cross-country et un peu de vélo de route, et j’hésite à investir entre un smart-trainer « classique » et des rouleaux. Que me conseillez-vous ? »  

Le principal avantage des smarts-trainers et des plateformes d’entraînement du type Zwift, c’est le coté “social”. En effet, il est tout à fait possible de retrouver virtuellement ses ami(e)s pour partager une séance ou une course.

Pour ma part, j’ai opté pour des rouleaux. J’y ai ajouté mon appareil de mesure, et un capteur de puissance.

Francis DUJARDIN
Coach WTS-The Coaching Company
Expert de l’entraînement en cyclisme et VTT

 

——
Pour aller plus loin

– Comment choisir son home-trainer sur le site ProbikeShop ⎜[Cliquez ici] 
– Home-Trainer : quelles précautions faut-il prendre? ⎜[Cliquez ici]
– Les conseils de Matos vélo ⎜ [Cliquez ici]
– Contactez-nous pour un programme personnalisé et sur-mesure ⎜[Cliquez ici]
– Procurez-vous nos Ebooks ⎜ [Cliquez ici]


 

 

Actu WTS

Stage Cyclosport Alpes / 8-14 Juin 2020

Stage Cyclosport

Enchaîner plusieurs ascensions mythiques 

Francis Dujardin et WTS vous proposent ce stage Cyclosport afin de vous faire progresser, et se prendre du plaisir sur le vélo.
Ce séjour vélo est le bon prétexte à une escapade à la fois sportive et touristique entre la Chartreuse, l’Oisons et le Vercors !

Du 08 au 14 juin 2020

Stage Cyclosport Alpes

Lors de ce stage cyclosport, vous ferez des sorties sur des cols alpins mythique entre Grenoble et Chambéry.
L’isère regorge de cols … certains sont célèbres, d’autres sont méconnus.

Vous pouvez participer à un ou plusieurs jours, c’est au choix.

Il est possible de rouler en Chartreuse, Belledonne, Bauges, sur le secteur Maurienne et l’Oisans qui sont à moins d’une heure de notre point de départ.
Pour les hébergements : Des solutions de logement vous seront données, que vous choisirez librement.

Contexte du stage

Le groupe sera restreint, à 7 personnes max dont les niveaux sont assez voisins, mais cet aspect demeure secondaire. Il n’y a pas de notion de niveau entre les participants. Une assistance suit en permanence.
Afin d’éviter toute contamination au COVID-19, les gestes barrières seront scrupuleusement respectés !
 

 

Objectifs

Rouler sur certains cols mythiques et d’autres parfois moins connus, mais tout aussi magnifiques, notamment dans le sud Isère.

Les bons conseils à appliquer sur ce genre de sortie, augmenter son endurance, renforcer son aptitude à ce type d’ascension, également des apports techniques, notamment en descente, et sur l’utilisation des bons braquets, aussi sur la stratégie à adopter sur les répétitions de cols. 

Outre l’aspect sportif, il y a aussi la découverte de paysages alpins parmi les plus magnifiques, et surtout différents les uns des autres puisque nous changeons de massif chaque jour avec une assistance qui suit en permanence et vous permet parfois de faire un break sur la journée si c’est nécessaire. Le but est de progresser, pas de se désentraîner.

Conditions

Si vous êtes en suivi d’entrainement chez WTS, les frais sont réduits soit 35€ par jour/personne.
Pour les sportifs qui ne sont pas en suivis WTS : 95€/jour/personne.

Préparation au stage
5 conseils pour améliorer sa puissance en côte
Home-Trainer : 11 séances pour progresser en vélo

 

Inscriptions 

>> Cliquer ici <<


Stage Cyclosport proposé et encadré par Francis Dujardin
 
Coach WTS – Label MCF Coach
+33 (0) 6 30 10 34 90


 

Actu WTS

WTS sur la 30ème édition de l’Etape du Tour…


WTS sur l’Etape du Tour / 30ème édition ! 

La célèbre cyclosportive est devenue un rendez-vous incontournable du calendrier cyclosport.
Cette année encore, l’engouement a été phénoménal avec plus de 15.000 inscrits, de 79 nationalités différentes !

Le parcours de l’édition 2019 entre Albertville et Val Thorens faisait 135km, pour 4500m de dénivelé positif.
3 cols étaient au rendez-vous, dont le célèbre Cormet de Roseland, et la longue montée vers Val Thorens (plus haute station d’Europe à 2300m d’altitude).
 
Profil de l’Etape du Tour 2019
 
Quelles sont les raisons d’un tel succès ?
Selon Jean-Baptiste Wiroth, fondateur de WTS et participant régulier de l’Etape du Tour depuis 2002, le succès de cet évènement repose sur plusieurs points :
1- Le fait que la route soit intégralement fermée, et qu’elle reprenne intégralement une des étapes du Tour de France
2- Véritable fête du vélo de route, avec une belle ambiance dans les villages !
3- Évènement qui a lieu une seule fois par an, et qui change de parcours à chaque édition.
 
De nombreux sportifs WTS (actuels ou anciens) étaient au départ de l’Etape du Tour 2019 entre Albertville et Val Thorens.
Pour les uns, cette épreuve était leur objectif principal de la saison.
Pour les autres, l’Etape du Tour constituait une épreuve de préparation en vue d’autres objectifs, comme la Haute Route ou l’Ironman d’Embrun.  
 
 
Les résultats de nos sportifs
La palme du chrono revient à Benjamin GUIGARD (Annecy) en 6h16 soit 21,52 km/h !
Matthieu GUIGARD (Annecy) : 7h03
Marc BOSCA (Marseille) : 7h10
Richard GUEBENNE (Luxembourg) : 7h23
Patrick BONIFAY (Marseille) : 8h09
François LUGAND (Paris) : 8h31
Simon BERTOLOTTI (Annecy) : 
Marc FAGGIONATO (Monaco) : 9h06
Bernard LIVET (Nice) : 9h43
 
Liz JUNIO (Luxembourg) : 10h24
Géraldine VITTEAUT (Nice) : 10h27
Philippe VITTEAUT (Nice) : 10h27
Olivier KINTGEN (Paris) : DNF
Patrick SENAILLE : DNF
 
Mention spéciale aux fondateurs de WTS présents sur la course :  
Jean-Baptiste WIROTH : 6h38
Emmanuelle LIVET : 7h56
 
Pour aller plus loin :
– Relire le Compte Rendu de Jean-Baptiste Wiroth sur à l’Etape du Tour 2014
Témoignages

Retour sur la Cape Town Cycle Tour 2019

.
J’en avais entendu parlé depuis des mois, que dis-je des années … et voila c’est fait, j’ai participé à ma première
Cape Town Cycle Tour !  
Pour cette occasion, nous avons monté une équipe de 30 personnes avec l’association
Le Cap Sportif que j’ai eu le plaisir de coacher… 
L’équipe le Cap Sportif

En préambule, il faut savoir que la Cape Town Cycle Tour est tout simplement la course chronométrée la plus importante au monde. En effet, avec près de 35.000 participants, elle dépasse de loin l’
Etape du Tour, la Granfondo Roma, ou la TD Five Boro à New York.
Seule la
Prudential Ride London  dépasse le score de la Cape Argus, mais c’est un festival. 
.
Quelques statistiques au sujet de cette course mythique

– 1ère édition en 1978, soit plus de 40 éditions déjà organisées

– 1 seule édition annulée, en 2017 (vents violents)

– une distance de 109km, pour 1200m de d+

– plus de 30 nationalités représentées 

 

Une formidable ambiance

La ville du Cap vibre au rythme du vélo pendant plus d’une semaine avant la course !
Les cyclistes locaux se préparent pendant toute l’année pour ce rendez-vous incontournable, c’est leur championnat annuel. 
En parallèle, la course attire des passionnés de vélo qui viennent du monde entier.
D’ailleurs, de nombreux tours opérateurs comme Sport Tour ou Exodus Travel proposent l’évènement dans leur calendrier.

Une véritable course

La Cape Argus est un véritable compétition avec des athlètes de premier plan qui bataillent pour la victoire.
Pour cette 41ème édition, le vent était au rendez-vous ce qui a rendu la course encore plus usante !
Le vainqueur élite homme n’est autre que le champion du monde de VTT XC, Samuel Gaze quia vraiment “gazé” avec un chrono incroyable de 2h39. 
Chez les femmes, c’est Cherise Willeit qui l’emporte 

Elite Men – 109km:

1. Sam Gaze (02:39:42, soit 40.95km/h)

2. Jason Oosthuizen

3. Clint Hendriks  

 

Elite Women – 78km:

1. Cherise Willeit (02:16:11, soit 34.37 km/h)

2. Kimberley Le Court de Billot

3. Tiffany Keep

 

Expo Cape Town Cycle Tour
.
Un salon digne des plus beaux marathons

Le salon de la CTCT est organisé dans le célèbre Cape Town Stadium, où ont eu lieu certains matchs de la coupe du monde de football 2010. C’est un beau salon avec de nombreux exposants. Seul bémol, les grandes marques de vélo ne sont pas vraiment présentes au rendez-vous.

Un parcours exceptionnel

Le parcours est l’autre point fort de la Cape Town Cycle Tour.
Celui-ci est simplement exceptionnel : les paysages rencontrés extraordinaires, et la route complètement fermée à la circulation.

Babouins sur le parcours du Cape Town Cycle Tour
Le départ et la première partie du parcours

Celui-ci se fait de la place de Grand Parade, dans le centre ville. C’est sur cette place que Nelson Mandela a fait son célèbre discours à sa libération, après 27 ans d’emprisonnement.
Le processus de départ de la CTCT est très bien rodé avec des sas de 500 à 1000 coureurs qui sont libérés successivement.
Immédiatement après le départ, le peloton emprunte l’autoroute N1 aussi appelée Nelson Mandela Boulevard.
La pente est relativement raide et cette année le vent de face très fort ! S’ensuit une alternance de montée et de descente pour rejoindre Claremont où une partie ultra rapide permet de récupérer dans les roues. 
Le fort vent de face du bord de mer entre Muizenberg (km 26) et Simon’s Town (km 28) oblige à s’abriter dans les roues sous peine de griller de nombreuses cartouches.

La seconde partie du parcours

Après Boulder Beach et sa célèbre colonie de pingouins, la route s’élève au dessus de l’océan pour rejoindre la côte de Smitswinkel (1,6km à 5%). Le parcours passant à proximité de Table Mountain National Park, il n’est pas rare d’y croiser des babouins qui se délectent des restes de barres énergétiques et autres gels abandonnés par les participants.
Cette côte est très stratégique, car c’est là que le vent de face se transforme en vent de dos. Lorsque le vent du sud-est (le fameux Cape Doctor) souffle fort comme c’était le cas lors de cette édition 2019, il est très important de basculer avec un groupe, sous peine de perdre de précieuses minutes dans la longue descente vers Scarborough.
Après Scarborough (km 61), la route longe l’océan atlantique en passant par Misty Cliffs et Wittsand… le paysage est absolument sublime avec des couleurs qui vont du bleu turquoise de l’océan, au rouge ocre des falaises, en passant par le blanc nacre du sable.
Au km 77, la pente augmente de nouveau avec la très célèbre côte de Chapman’s Peak Drive (4,5km à 3% de moyenne). Sinuant entre la falaise et l’océan, cette portion de parcours est véritablement mythique, n’ayons pas peur des mots ! 

Misty cliffs, sur le parcours du Cape Town Cycle Tour

 

A Hout Bay, il faut se hisser au sommet de la dernière réelle difficulté du parcours : la côte de Suikerbossie (1,9km à 7%). C’est dans cette côte que l’ambiance est la plus folle, avec des centaines de spectateurs.  
Après une assez longue descente vers Camps Bay, le parcours entre à nouveau en ville. La finish-line, digne d’une course professionnelle, se situe à proximité du Stadium (km 109). 

Ma course

Ayant participé à quelques épreuves locales en fin d’année 2019, j’ai bénéficié d’un “seeding” dans un sas préférentiel (le 2A).

Statistiques Cape Town Cycle Tour 2018 vs 2019


Je suis donc parti à 6h46, soit 30 minutes après les Elites. Le rythme a été très intense dès le départ, notamment à cause du vent de face très fort sur toute la première partie du parcours. Cela dit, j’ai adoré ce rythme ultra-rapide qui ne vous laisse aucun répit. Le souvenir des mes années de VTT cross-country, avec des courses assez similaires en durée et en intensité.
Au final, je termine 1269ème sur près de 23.000 participants classés. Mon chrono de 3h24 est assez loin de la mythique barre des 3h, mais le vent en a décidé autrement pour cette 41ème édition en ralentissement l’intégralité du peloton.
Il me faudra revenir en 2020 pour tenter de passer sous les 3h !

Vous pouvez retrouver le parcours et ma course, sur Strava  

Relive ‘Cape Town Cycle Tour … Awesome !’

 


En conclusion, je dirais que la CTCT est un must. Pour les passionnés de vélo, c’est une course à faire au moins une fois dans sa vie, pour découvrir l’ambiance unique et la beauté du parcours.  
Si vous souhaitez participer à la Cape Town Cycle Tour 2020,
contactez-moi !

__
Pour aller plus loin

– Le compte-rendu de mon 1er Bike Trip en Afrique du Sud

– Le site d’une autre classique sud-africaine : la Cape Epic VTT

– Le détail du prochain Challenge Afrique du Sud 2020

– La préparation du Team Le Cap Sportif en vidéo , permet d’avoir un bel aperçu des paysages rencontrés le jour de la course.

 

 

 

 

WTS - The Coaching Company

GRATUIT
VOIR