Étiquette : expert

Actu WTS

Jean-Baptiste WIROTH, PhD et Fondateur de WTS

jean-baptiste_wiroth-
Jean-Baptiste Wiroth – Coach Sportif sur la Côte d’Azur

Jean-Baptiste Wiroth
Coach Sportif 

Marié, 2 enfants
Contact : [Email]

.

[Cliquez ici mes actus/Blog WTS]

[Cliquez ici mes actus/page FACEBOOK]

[Cliquez ici pour lire mon interview]

                                 

DIPLÔMES

  • Doctorat en Sciences et Technique des Activités Physiques et Sportives de l’Université de la Méditerranée – Mention : Sciences du Mouvement Humain (2003)
  • Maîtrise en Sciences et Technique des Activités Physiques et Sportives de L’Université de Nice – Mention : Entraînement Sportif (1998)
  • Brevet d’Etat Activités du Cyclisme (2002)

ACTIVITÉS DE RECHERCHE ET D’ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE

  • Maître de Conférence Universitaire (qualifié 2004-2008)
  • Membre du laboratoire de Nutrition et Gastro-entérologie (Pr X. Hébuterne) du CHU de Nice (2000-2006)
  • Attaché d’Enseignement et de Recherche à la Faculté des Sciences du Sport de Toulon (2003-2004)
  • Attaché d’Enseignement de l’Institut de Formation en Kinésithérapie de Nice (1999-2005)
  • Enseignant Responsable de l’Option Sportive « Activités du Cyclisme » à la Faculté des Sciences du Sport de Nice (1999-2003)

Publications Scientifiques

Articles
Ouvrage
  • Wiroth JB. « Fonction Musculaire et Statut Nutritionnel de la Personne Agée » dans Vieillissement : Aptitude Physique et Entraînement. 2 Sports Diffusion 2005

Distinctions Scientifiques

  • Lauréat du Prix 2005 de l’European Society of Enteral et Parenteral Nutrition – Prix attribué par les laboratoires Numico
  • Lauréat du Prix 2004 de la Société Francophone de Nutrition Entérale et Parentérale – Prix attribué par les laboratoires Nutricia France

Société Savante

  • Membre de l’European College of Sports Sciences
  • Membre de l’Association des Chercheurs en Activités Physiques et Sportives

ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

  • BUSINESS ADVISOR – IBASA Certificate 
  • Dirigeant Fondateur de la SARL Wiroth Training Solutions depuis 2002 – Réseau de Coachs Sportif 
  • Consultant pour les Laboratoires Equilibre Attitude (Année 2009)
  • Journaliste consultant : Nice-Matin, Jogging International, Triathlète Magazine, Top Vélo, VTT Magazine
  • Entraîneur personnel de nombreux Sportifs de Haut Niveau : Rachid EL MORABITY (Trailer PRO), Rémi PAURIOL (Cycliste PRO), Fabien BAREL (VTT descente PRO), Nicolas FILIPPI (VTT XC), Myriam NICOLE (VTT descente PRO), Julien CAMELLINI (VTT descente), Simon BILLEAU (Triathlon PRO), Benjamin LANDIER (cyclisme et triathlon handisport)… 
  • Coach de personnalités : Nathalie SIMON (Triathlon), Paul BELMONDO (Triathlon).
Palmarès d’entraîneur :
    • 5 titres de champion du Monde (Barel 2x, Filippi 1x, Landier 2x)
    • 3 titres de champion d’Europe (Barel 1x, Fillipi 1x, Nicole 1x)
    • 4 titres de champion de France (Barel 2x, Filippi 1x, Nicole 1x, Landier 1x)
    • 6 Marathons des Sables (El Morabity)
  • Entraîneur de la Section Sportive Cyclisme du Lycée Don Bosco de Nice (2000-2003)
  • Coach Sportif sur la Côte d’Azur & en Afrique du Sud 

ACTIVITÉS SPORTIVES

Triathlon
  • Ironman Afrique du Sud (Port Elizabeth, 2019) 11h59
VTT cross-country
  • 3ème de la Transvésubienne (2007)
  • Champion de la Côte d’Azur Elite (1997, 1998, 2000, 2002)
  • Champion de Nouvelle Calédonie Elite (1992, 1993)
  • Championnat d’Australie Elite :
    • 1993 (Thredbo) : 13ème
  • Championnat de France Elite :
    • 2002 (Les Orres) : 38ème
    • 2000 (Praloup) : 38ème
    • 1998 (Super Lioran) : 57ème
    • 1996 (Métabief) : 72ème
    • 1995 (Val d’Isère) : 68ème
Raid Aventure
  • 1er du Raid CANCA (2005)
  • 1er Raid du Pont d’Arc (2004)
  • 1er Raid du Raid Proline (2002, 2003)
  • 1er du Défi Vert La Comiane (2002)
  • 1er Raid du Mercantour (2000, 2001)
  • Participation au circuit X-Adventure Raid Series :
    • France 2002 : 10ème (team EAFiT.com)
    • Maroc 2004 : 11ème (team EAFiT.com)
Velo de Route
  • 29ème du Tour de Corse (2002)
  • 3ème du Tour des Vallées Azuréenes (2001)
  • 1er du la cyclosportive La Beaufortaine (1997)
  • 45ème du Tour International de Nouvelle-Calédonie (1996)
Course à pied
  • Meilleure performance sur 10km : 37’40’’
  • Meilleure performance sur semi-marathon : 1h27’
  • Meilleure performance sur marathon : 3h09’’ (2009)
Entrainement (physio, conseils, coaching..)

Echauffement : comment bien se préparer à un effort…

L’échauffement.
Pour prétendre être performant le jour J, il est fondamental d’optimiser sa préparation physique, son matériel, sa nutrition, son mental, et de bien s’échauffer !

En effet, l’échauffement est un préalable incontournable à tout effort intense (entraînement et surtout compétition), car il permet de préparer l’organisme à subir un stress physique et mental maximal. D’ailleurs, plus le temps de course est bref, plus l’intensité de l’effort est élevée, plus l’échauffement est important.

Les objectifs de l’échauffement sont multiples :

– Sur le plan musculaire : comme son nom l’indique, l’échauffement permet principalement d’élever la température corporelle, en particulier au niveau des muscles sollicités. Pour être efficaces, les muscles ont besoin de chaleur, expliquant ainsi que les meilleures performances athlétiques (sprint) sont presque toujours réalisées dans des ambiances très chaudes. A la fin de l’échauffement, la température corporelle passe alors de 37°C à environ 38°C.

.

– Sur le plan métabolique, l’échauffement permet d’activer les métabolismes énergétiques, en particulier la filière aérobie qui présente une certaine inertie pour être opérationnelle à 100 %.

Il faut compter une bonne trentaine de minutes d’effort d’intensité moyenne pour que la production d’énergie par voie aérobie soit optimale.

.....

– Sur le plan articulaire, l’échauffement induit une meilleure souplesse musculo-articulaire.

– Au niveau mental, l’échauffement est un moment dédié à la concentration. Cet aspect est particulièrement important pour les sports ou l’engagement est élevé. Cette phase permet aussi de faire le point sur ses sensations et de juger sa forme du jour. 


* * *

Chronologiquement, si l’épreuve a lieu dans la matinée, la procédure d’échauffement pourra débuter par une douche bien chaude dès le réveil, puis par un « réveil musculaire » de 15 à 20 minutes. Ce réveil musculaire sera exécuté à jeun avant le petit déjeuner, et comprendra une petite séance de course à pied (15 min), accompagnée de quelques assouplissements légers, mais dynamiques. A haut-niveau, certains sportifs aiment courir/rouler un peu plus longtemps à jeun (30 à 45 minutes).

A l’issu du réveil musculaire, le petit-déjeuner peut être pris. L’échauffement proprement dit débutera 2 à 3 h après le petit déjeuner.

Il aura les caractéristiques suivantes :

– Durée optimale : l’échauffement ne devra être ni trop court, ni trop long. Pour cela, on peut recommander une durée comprise entre 30 à 45 minutes. Il faut cependant savoir que, plus le niveau d’entraînement est élevé ou l’âge avancé, plus le temps consacré à l’échauffement doit être important ; la durée pourra alors tendre vers 1 heure.

– Progressif en intensité : l’intensité de l’effort devra augmenter très progressivement tout au long de l’échauffement. On fera par exemple, 20 minutes de montée en intensité, puis 5 accélérations de 15 à 30 secondes, séparées par 1 minute de récupération active ; puis 15 minutes de « retour au calme ». A l’issue de cet échauffement on procédera à des étirements actifs.

– Bien couvert : pour élever la température corporelle facilement, il est nécessaire de débuter son échauffement en étant bien couvert, a fortiori s’il fait froid (altitude, pluie…). On veillera particulièrement à bien couvrir les jambes. En complément d’un échauffement actif, on pourra faire usage d’une crème chauffante, surtout si les conditions météorologiques sont mauvaises ou que l’on a pas pu s’échauffer correctement pour des raisons logistiques (téléphérique à prendre avant une descente VTT par exemple). Pour être efficace la crème chauffante doit être appliquée 30 minutes avant le départ.

– L’usage d’un « home-trainer » sera tout indiqué s’il pleut ou bien si les conditions de d’échauffement sont difficiles sur le plan logistique. N’hésitez pas à vous référer à nos exemples de séances sur home-trainer.

– Si les conditions météo sont froides et humides, n’hésitez pas à executer des exercices sollicitant les muscles de manière dynamique en pratiquant les exercices suivants : flexions/extensions, détentes verticales, assouplissements dynamiques…etc.  

– La phase d’échauffement ayant un coup énergétique (d’autant plus important que le niveau d’entraînement est faible), il faudra songer à consommer de la boisson énergétique dès les premières minutes d’effort.

– N’hésitez pas à effectuer des mouvement respiratoire de cohérence cardiaque si vous êtes un peu stressé par le départ.

– Enfin, pour une concentration optimale, il est préférable de s’échauffer de manière solitaire ou de s’isoler mentalement en faisant éventuellement usage d’un baladeur.

Quelle que soient les sensations, il faut envisager sa compétition de manière positive en évacuant systématiquement les idées négatives (« j’ai mal aux jambes », « je serais mieux chez moi », « qu’est-ce que je fais ici »… etc). D’une manière générale, la visualisation mentale de son parcours, ainsi que le plan de gestion de sa course, peut être un bon exercice en attendant son départ. Pour aller plus loin sur la portion mentale, lire l’article sur la l’imagerie mentale

 

Jean-Baptiste WIROTH
Docteur en Physiologie de l’Exercice
WTS – The Coaching Company®
Le Réseau de Coachs n°1
www.wts.fr


Pour aller plus loin :
– Téléchargez le Ebook Gratuit « 10 erreurs à éviter pour atteindre son pic du forme »
– Procurez-vous l’un de nos Ebooks [cliquez ici]
– Préparez-vous à l’un des évènements vélo de notre partenaire Executive Challenge
– Prendre contact avec WTS pour préparer vos prochains objectif

.

.

.

Entrainement (physio, conseils, coaching..)

Home trainer : 11 séances pour progresser en vélo…

Home trainer : Comment progresser avec le Home trainer ?

L’objectif de cet article est de vous proposer 11 séances d’entraînement (+ 1 bonus!), pour progresser à vélo.

Le vélo d’intérieur est particulièrement intéressant pour faire du travail qualitatif, ou continuer à pédaler en intérieur quand il n’est pas possible de rouler en extérieur. En outre, le home trainer est également parfait pour s’entrainer en toute sécurité !

🚲  🚲  🚲

Séance Home-Trainer #1

Thème : Explosivité

Durée : 1h

Echauffement : 30 minutes progressif (10’ zone i1 / 10’ zone i2 / 5’ zone i3 / 5’ zone i2)
Corps de séance : Réalisez 8 sprints de 10’’ en zone i7 (restez assis, démarrez le sprint à l’arrêt, utilisez un braquet de 50×15).
Entre chaque effort, prenez 1’ de récupération active, en zone i1 (=sans forcer sur les pédales).

Retour au Calme : 5’ en zone i2 puis 5’ en zone i1
NB : Cette séance permet de travailler la force et la puissance maximale, ce qui est très utile pour les sportifs d’endurance comme expliqué dans un autre article ici.


Séance Home-Trainer #2

Thème : Endurance critique

Durée : 1h03

Echauffement : 20 minutes progressif (5’ zone i1 / 5’ zone i2 / 5’ zone i3 / 5’ zone i2)
Corps de séance : Réalisez une pyramide (3’ zone i3 / 1’ zone i2 / 4’ zone i3 / 1’ zone i2 / 5’ zone i3 / 1’ zone i2 / 4’ zone i3 / 1’ zone i2 / 3’ zone i3).
Conservez une cadence supérieure à 90 rpm.

Retour au Calme : 10’ en zone i2 puis 10’ en zone i1


Séance HT #3

Thème : Seuil anaérobie

Durée : 55 min

Echauffement : 20 minutes progressif (5’ zone i1 / 5’ zone i2 / 5’ zone i3 / 5’ zone i2)
Corps de séance : Réalisez 3 efforts de 6’ en zone i3-i4, en maintenant une cadence comprise entre 100 et 110 rpm.
Entre chaque effort, prenez 2’ de récupération active, en zone i2.

Retour au Calme : 5’ en zone i2, puis 5’ en zone i1.

Home Trainer Pro Cycling

 

Séance HT #4

Thème : VO2max

Durée : 50 min

Echauffement : 20 minutes progressif (5’ zone i1 / 5’ zone i2 / 5’ zone i3 / 5’ zone i2)
Corps de séance : Réalisez 2 séries de 8 accélérations de 30’’ en zone i5 avec à cadence comprise entre 100 et 110 rpm. Entre chaque effort, prenez 30’’ de récupération active sans forcer sur les pédales. Récupérez 4’ en zone i2 entre les séries.
Retour au Calme : 5’ en zone i2 puis 5’ en zone i1
NB : Cette séance permet de travailler la puissance maximale aérobie, travail indispensable pour progresser comme nous l’avons vu dans l’article sur l’entrainement polarisé.


Séance HT #5

Thème : Protocole EPIC (VO2max)

Durée : 1h

Echauffement : 20 minutes progressif (5’ zone i1 / 5’ zone i2 / 5’ zone i3 / 5’ zone i2)
Corps de séance : Réalisez 2 à 3 fois la série suivante :

  • 3 x (20’’ accélérations en zone i5 / 40’’ de récupération active)
  • 3 x (30’’ accélérations en zone i5 / 30’’ de récupération active)
  • 3 x (40’’ accélérations en zone i5 / 20’’ de récupération active)

Récupérez 4’30’’ en zone i2, entre les séries.

Retour au Calme :
5’ en zone i2 puis 5’ en zone i1


Séance HT #6

Thème : Protocole Gimenez (PMA)

Durée : 1h30

Echauffement : 20 minutes progressif (5’ zone i1 / 5’ zone i2 / 5’ zone i3 / 5’ zone i2).
Corps de séance : Réalisez 9 efforts de 1’ en zone i5 (à 100% de PMA), en maintenant une cadence comprise entre 100 et 110 rpm.
Entre chaque effort, observez un temps de récupération active de 4’,  en restant en zone i3 (70% de PMA).
Retour au Calme : 5’ en zone i2, puis 5’ en zone i1.

(En photo : Simon Billeau ex-athlète WTS,
triathlete LD de haut-niveau, en action)


Séance Home-Trainer #7

Thème : Force/Vélocité

Durée : 1h10

Echauffement : 20 minutes progressif (5’ zone i1 / 5’ zone i2 / 5’ zone i3 / 5’ zone i2).
Corps de séance : Réalisez 4 séries comprenant 5’ en force (40-50 rpm), puis 5’ en vélocité (100-120 rpm).
Ne pas dépasser la zone i3 !

Retour au Calme : 5’ en zone i2 puis 5’ en zone i1


Séance Home Trainer #8

Thème : Puissance Maximale Aérobie

Durée : 50 min

Echauffement : 30 minutes progressif (10’ zone i1 / 10’ zone i2 / 5’ zone i3 / 5’ zone i2).
Corps de séance : Réalisez 5 efforts de 1’, 2’, 3’, 2’ puis 1’ en zone i5 (à 100% de PMA), en maintenant une cadence comprise entre 100 et 110 rpm.
Entre chaque effort, observez un temps de récupération active identique au temps de travail, en restant en zone i2.
Retour au Calme : 5’ en zone i2, puis 5’ en zone i1.
NB : cette séance est incontournable pour qui veut progresser en particulier en côte, comme évoqué dans cet article.

(Photo crédit WTS : Echauffement pré-course de Fabien Barel,
Athlète WTS, 3x Champion du Monde de VTT descente)


Séance Home Trainer #9

Thème : Technique de pédalage

Durée : 55 min

Echauffement : 20 minutes progressif (5’ zone i1 / 5’ zone i2 / 5’ zone i3 / 5’ zone i2).
Corps de séance : Faire 2 séries de 5 x (30’’ de pédalage uniquement avec jambe gauche, 30’’ de pédalage uniquement avec la jambe droite, 1’ de pédalage normal à 90 rpm). Faire cet exercice avec un braquet « consistant » (50×19).
Prenez 5’ de récupération active( en zone i2), entre les 2 séries.

Retour au Calme : 5’ en zone i2 puis 5’ en zone i1


Séance Home-Trainer #10

Thème : « Rampe »

Durée : 1h

Echauffement : 20 minutes progressif (5’ zone i1 / 5’ zone i2 / 5’ zone i3 / 5’ zone i2).
Corps de séance : Faire 2 x (5’ en zone 3 / 3’ en zone i4 / 1’ en zone i5 / 15’’ en zone i7 / 5’ en zone i1)
Retour au Calme : 5’ en zone i2, puis 5’ en zone i1.


Séance Home Trainer #11

Thème : Récupération active

Durée : 30 min

Echauffement : 10 minutes progressif (5’ zone i1 / 5’ zone i2).
Corps de séance : Faire 5 x (5’’ accélération zone i5-i6 / 3’ de récupération active en zone i2)
Retour au Calme : 5’ en zone i2 puis 5’ en zone i1
NB : cet type de séance peut être réalisé à jeun, on vous en explique l’intérêt dans cet article.


Séance Home-Trainer #12

Thème : « Rampe PMA »

Durée : 1h

Echauffement : 20 minutes progressif (5’ zone i1 / 5’ zone i2 / 5’ zone i3 / 5’ zone i2).
Corps de séance : Faire 2 x (10″ / 15″ / 20″ / 25″ /30″ / 35″ / 40″ / 45″ à PMA, en démarrant votre effort à chaque minute. 
Prenez 5’ de récupération active en zone i2, entre les 2 séries.

Retour au Calme : 5’ en zone i2, puis 5’ en zone i1.

barel home trainer wts-coaching
Echauffement sur Home-Trainer avant une compétition de VTT

__
Remarques :

  • Les séances peuvent être réalisées dans l’ordre proposé, en intercalant éventuellement des séances de récupération active (séance #11), entre chaque séance.
  • De plus, veillez à faire vos séances en ambiance fraîche, et aérée (balcon, garage ouvert, face à un ventilateur…), pour limiter les phénomènes d’hyperthermie.
  • Pensez à bien boire, avant, pendant, et après vos séances. Pour les séances intensives, utilisez une boisson énergétique.
  • Ne forcez pas trop sur les premières répétitions, sous peine « d’exploser » avant la fin de la séance. Soyez PROGRESSIF !

__
Rappel sur les Intensités d’Entraînement :

Le dosage de l’intensité d’une séance d’entraînement, doit être effectué à partir de la fréquence cardiaque, de la puissance et/ou des sensations.
La détermination des intensités d’entraînement, est idéalement faite à partir des résultats d’un test d’effort effectué en laboratoire médico-sportif. Ces résultats permettent de déterminer les zones d’entraînement correspondant aux divers types d’effort.
En l’absence de tels résultats, deux équations permettent d’évaluer approximativement la fréquence cardiaque maximale (FCM) :

  • Homme : FCM = 220 – âge en année
  • Femme : FCM = 226 – âge en année

Zone (i = intensité)

% FCM

% PMA

Sensations associées

i7 (Sprint court)
Non Significative 180 – 300 Picotement musculaire juste après l’effort.
Hyperventilation après l’effort.

Conversation impossible.
i6 (Sprint long)
Non Significative 100 – 180 Douleur musculaire maximale pendant l’effort.
Souffrance extrême durant l’exercice.

Hyperventilation pendant l’exercice.
Conversation impossible.
i5 PMA (Puissance Maximale Aérobie)
95 – 100 80 – 100 Augmentation rapide de la douleur musculaire.
Augmentation rapide de la ventilation.

Conversation très difficile.
i4 (Seuil Anaérobie)
90 – 95 75 – 80 Augmentation progressive de la douleur musculaire.
Augmentation progressive de la ventilation.
Conversation difficile.
i3 (Tempo)
85 – 90 65 – 75 Apparition d’une légère douleur musculaire pendant l’effort.
Ventilation élevée mais stable et contrôlable.
Conversation possible.
i2 (Endurance de Base)
75 – 85 50 – 65 Aucune douleur musculaire.
Maintien de l’intensité sans problème.
Conversation aisée.
i1 (Récupération)
< 75 40 – 50 Aucune douleur musculaire.
Maintien de l’intensité sans problème.
Conversation très aisée.

Jean-Baptiste WIROTH – PhD
Docteur en Sciences du Sport
Fondateur de WTS The Coaching Company
E-mail : jb.wiroth@wts.fr

__
Pour aller plus loin…

Coronavirus et Sport : comment adapter son entrainement : [cliquez ici]
– Contactez-nous pour un programme personnalisé et sur-mesure : [cliquez ici]

– Les conseils Home Trainer de Sport-Passion 
– Comment choisir son home-trainer sur le site ProbikeShop
– Les recommandations de DC Rainmaker pour choisir son home trainer (en anglais)
– For English Speaking riders : you can now read this article in english


          L’indispensable  !       

Ebook performer en cyclisme (toute forme d'entrainement, y compris le home trainer...)

 

.


 

WTS - The Coaching Company

GRATUIT
VOIR