Étiquette : mont ventoux

Témoignages

Ultracyclisme : Nice Mont Ventoux XTREM 270 !

.
Communiqué de presse du 4 juillet 2020 : “Ils l’ont fait !”

Fin mai, à peine sortis du déconfinement, nous avons lancé l’idée de rallier Nice au Mont Ventoux, en une seule étape de 270km.
Un mois plus tard seulement, nous avions 40 inscrits pour ce premier XTREM Challenge Nice – Ventoux !

Rétrospectivement, ce défi aura été une réussite à bien des égards :
✅ Un parcours de rêve
✅ Des conditions météorologiques idéales 
✅ 30 finishers sur 36 partants 
✅ De la joie et de la sueur, dans la bonne humeur

Vous pouvez revivre ce défi (ou le découvrir)
🚲 >> En vidéo sur la chaîne Youtube WTS
🚲 >> En photo sur la page Facebook WTS
🚲 >> Dans l’article publié par l’Equipe Magazine
🚲 >> Dans le prochain magazine LE CYCLE, disponible en kiosque à partir du 24 juillet 2020.
🚲 >> En retrouvant des témoignages de nos participants (si vous souhaitez également figurer sur notre site, nous ajouterons avec plaisir le témoignage que vous nous enverrez ! )

Nous tenons à remercier nos partenaires qui nous ont fait confiance dans ce défi hors norme !
➡️ Nicolas ABASSIT (photographie professionnel)
➡️ Meltonic (produits énergétiques au miel et soins naturels, pour le sport)
➡️ Multari Boulangeries (depuis 1987, des produits fabriqués dans le plus grand respect de la tradition de la boulangerie)
➡️ SmartObjet (le meilleur de l’objet média)

RDV l’année prochaine, pour l’édition numéro #2 du XTREM Challenge Nice Mont Ventoux ! 

Bien sportivement, et bravo encore à tous !
— 
Jean-Baptiste Wiroth – Emmanuelle & L’Équipe WTS
WTS – The Coaching Company ® 
Email / Web / Facebook / STRAVA

.


Communiqué de presse du 31 mai 2020 : “ENFIN !”

Après 8 semaines de confinement, nous pouvons à nouveau profiter de nos vélos pour rouler en plein air. Mais malheureusement, tous les objectifs prévus au calendrier se sont évaporés, terrassés par cet étrange COVID-19. 
Il n’y a plus d’Etape du Tour en juillet, plus de Marmotte, plus de Haute Route … sans parler des triathlons Ironman ou de trails comme l’UTMB

Pour combler ce manque, WTS vous propose un défi d’ ultracyclisme unique : 
Le Challenge Nice Mont Ventoux XTREM
#NMVXTREM
…où comment rallier Nice au Géant de Provence, en une seule étape de 270km en mode baroudeur !

L'aventurier Stéven Le Hyaric, le spécialiste d'ultracyclisme
L’aventurier Stéven Le Hyaric, le spécialiste d’ultracyclisme

L’aventurier Stéven Le Hyaric sera le parrain de cette première édition, afin de partager son expérience de l’ ultracyclisme avec les participants. Nous sommes très heureux de l’avoir au départ !

Stéven a de très nombreux exploits à son actif !
– Traversée intégrale de l’Himalaya en VTT en 51 jours (2018)
– Paris-Dakar (5600km) en vélo en 20 jours (2019)
– Lhassa-Katmandou en vélo en 5 jours  (2019)
– Tour des Annapurnas en gravel en 5 jours (2019)
– Race Across Ile de France (500km) en 22h (2019)
– BikingMan Corsica 700km en 36h (2019)

Points clés du Challenge NMV XTREM
Date : 3 juillet 2020
Heure : 4h du matin
Parcours : Nice / La Colle sur Loup / Thorenc / Castellane / Verdon / Moustiers / Valensole / Manosque / Sault / Mont Ventoux
Distance : 270km
Dénivelé : environ 5000m

Tarifs  99€

Ce tarif inclut 
✅ La participation au Challenge
 Le Road Book
 Un pack nutrition sportif Meltonic
 Une casquette cycliste WTS collector
 Le diplôme

Ce tarif n’inclut pas
✖︎ Les transports pour venir au départ à Nice
✖︎ L’hébergement avant ou après l’évènement
✖︎ Le matériel personnel (vélo, tenue vélo, casque)
✖︎ Le transfert retour au départ

🚀 Inscriptions 
✅ Seulement 50 places sont disponibles !


Pour aller plus loin :
– Lire l’article “Cyclisme Ultra Distance : secrets de préparation
– Lire l’article “Ultra endurance à vélo : un nouveau type de défi !
– Progressez en vélo avec nos “11 séances de home-trainer
– Participer à l’un de nos summer camps 


 

Témoignages

Les Cinglés du Ventoux pour le Point rose

Les cinglés du Ventoux pour le Point rose

Les Cinglés du Ventoux est un défi qui consiste à gravir les 3 faces du Mont ventoux en moins de 24h. C’est même un club virtuel qui rassemble plus de 10.000 membres venus du monde entier, pour se confronter au Géant de Provence !

Petit retour en arrière sur notre défi

J-7 : Je décide de planifier une dernière belle sortie avec le Col de Vence pour tester ma forme, faire un peu de dénivelé, et voir où j’en suis en terme de puissance. Avec un chrono de 34’15” dans le Col de Vence, je suis rassuré car je ne suis pas très loin de mon record de l’année.

J-3 : Je fais une dernière séance en allant à Monaco à vélo, pour animer une séance de sport en entreprise 

J-2 : Repos

J-1 : Nous partons pour le Ventoux afin de retrouver nos stagiaires venus de Paris et Monaco. Après une petite visite chez Bedoin Location (bike shop tenu par Olivia, une de mes toute première sportives), nous voila prêts pour la séance d’activation qui nous mène de Bédoin à Malaucène, puis aux dentelles de Montmirail (voir parcours sur Strava).
Au final, nous avons fait 40km pour 1h47, par une température fraiche (10-12 degrés). Cela commence à sentir l’automne !


J 0 : Après une nuit réparatrice chez Bed and Bike à Venasque, nous retrouvons Marc, Izso, et Luis, à 8h30 à Bedoin pour le départ du défi. Malheureusement, une crevaison sur un boyau nous fait perdre pas mal de temps… Ce ne sera qu’à 9h30 que nous nous élancerons vers la première ascension du jour : le Mont Ventoux par Bédoin. Je me sens barbouillé, aussi je pars très prudemment. A quelques kilomètres du Chalet Reynard, je suis rattrapé par 3 jeunes cyclistes, dont un de la réserve de l’équipe AG2R-La Mondiale, je prends leurs roues et me laisse emmener jusqu’au Chalet Reynard. Malgré la température frigorifique (7 degrés !), je me sens un peu mieux. Les 6 derniers kilomètres sont réalisés avec Izso Fast (un de mes sportifs), à un bon rythme … mais qu’est ce qu’il fait froid !
Au sommet, je rentre immédiatement dans le camion d’assistance pour me changer presque complètement. Après une collation, nous faisons une première photo de groupe avec le drapeau de l’association Le point rose, pour qui nous roulons aujourd’hui.
Après une longue descente vers Malaucène, nous faisons un stop dans un café pour nous  changer et nous ravitailler. Après une demi-heure de pause, nous repartons afin de gravir le Mont Ventoux pour la seconde fois de la journée. Cette ascension est longue et difficile. Fort heureusement, les températures sont un peu remontées et il fait meilleur. Nous arrivons au sommet vers 15h30. La lumière est superbe et il y a beaucoup de monde. Re-changement de vêtements, re-ravitaillement, re-photo, et nous voilà partis pour Sault. Un flan pâtissier fera office de goûter et de recharge glucidique pour l’ascension finale. 
Enfin vers 17h, nous nous élançons pour la 3ème fois de la journée vers le sommet du Mont Ventoux. Nous savons que la portion Chalet Reynard – Sommet sera très dure… et c’est bien le cas. J’ai un “coup de moins bien” après le Chalet Reynard mais je prends mon rythme sans chercher à forcer la machine. Je pense alors au point rose, à tous ces enfants qui souffrent de maladie incurables … et je me dis que j’ai de la chance d’être là aujourd’hui, de pouvoir vivre ce défi des Cinglés du Ventoux. L’énergie revient et je fais les 3 derniers kilomètres sur un bon rythme. Au sommet, il fait près de 0 degré et il n’y a plus personne, hormis Jean-Jacques notre assistant bienveillant. J’accueille et félicite mes sportifs un par un : Izso, Louis, Marc, puis Bernard. Nous nous couvrons chaudement, puis après une dernière photo, nous entamons l’ultime descente d’une journée mémorable !

L’activité sur Strava : 

https://www.strava.com/activities/1187040745


Le Relive :

https://www.relive.cc/view/1187040745

 —

Bilan de ce défi :

– Une belle aventure humaine avec mes sportifs 
– Le plaisir d’avoir soutenu le Point rose 

– Un superbe test pour Marc et Izso, en vue de la Haute Route Dolomites 2018
– Des paysages à couper le souffle
– 137km, 4391m de D+ et 7h20 de plus au compteur
 

 

 

 

Témoignages

Témoignage : Alain ROPARS (Genève), Cycliste débutant en début…

client-perreal-ROPARS2-J’ai un rêve qui est celui de faire un jour la Haute Route, mais il faut bien se rendre à l’évidence, qu’en commençant le vélo à 40 ans, cela fait partie du rêve. Pour l’instant je “vis” la Haute Route à travers les petites vidéos que l’organisation poste sur les réseaux sociaux, mais que d’émotions à chaque fois…… l’envie d’y aller quand même !!!

Puis un jour, une de mes connaissances me parle et me présente Sylvain Perreal de WTS. Je lui expose mon rêve en lui précisant bien, que pour moi, je ne cherche pas à faire un résultat/une performance, mais simplement d’avoir la satisfaction, la fierté de l’avoir fait. Sylvain m’explique alors que ce n’est pas forcément une question d’âge, mais plus un savant mélange de motivation, d’un programme personnalisé sur mesure, d’entrainement et beaucoup de mental.

N’étant pas forcément convaincu au départ, nous partons donc sur un programme personnalisé à la semaine sur la saison, en fonction des obligations familiale et professionnel. Non pas pour la Haute Route, mais dans un premier temps pour des cyclos telles que le Tour des Flandres, le Paris-Roubaix, la Time Megève, ou encore la Marmotte…

Durant ces semaines de collaboration, j’y ai appris à contrôler en autre la vélocité, mon cardio, ainsi que le travail de force. Chaque semaine Sylvain me transmets ses instructions et de mon côté, je lui fais un retour en fin de semaine par e-mail, sur le programme hebdomadaire. A partir de ce retour, Sylvain adapte (ou non) en permanence les exercices en fonction de mon évolution et de l’objectif que l’on s’est fixé. Le programme personnalisé comprend des phases sur Home Trainer et/ou sur route, en fonction de l’évolution recherchée. Au début de notre collaboration, Sylvain m’avait dit que ce n’est pas forcément la quantité qui compte, mais la qualité. C’est vrai !

Jusqu’à présent, je participais à des cyclos de types moyenne distance et je finissais complétement “cuit”. Cette année je me suis lancé de petits défis en participant à des cyclos plutôt de type montagne ou longue distance. A plusieurs reprises j’ai failli abandonner, mais n’ai jamais marché ou fait demi-tour, malgré parfois, les crampes. Au fur et à mesure, les kilomètres s’accumulent et l’excitation de franchir la ligne d’arrivée prend le dessus… C’est là aussi, que l’on s’aperçoit du travail de Sylvain, qui nous fait un programme en fonction de la cyclo. C’est quand même top !

Que vous soyez un sportif accompli ou un simple passionné comme moi, un coach comme Sylvain vous conduira forcément à votre objectif. Toutefois, il ne faut pas oublier que, quel que soit votre programme, si vous voulez vraiment évoluer, il est impératif de suivre le programme à la lettre et sans sauter des séances. Une discipline s’impose, même dans les semaines où l’on n’a pas l’impression d’évoluer. Le mental ça commence aussi par là…

Pour ma part, je ne sais pas encore si je participerai à la Haute Route 2015, mais il est certain que je me réjouis d’avance de retrouver Sylvain pour de nouveaux challenges… !!

Alain Ropars, Genève

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.

.

WTS - The Coaching Company

GRATUIT
VOIR