Auteur/autrice : Géraldine VITTEAUT

Témoignages

Ironman de Nice : Témoignage de Marylin Soma

SOMA-Marylin-ironman

Octobre 2015…. Un clic, et ça y est !! Je suis inscrite à l’Ironman de Nice de juin 2016 !!

S’il est une course que je n’envisageais pas, c’était bien un Ironman !! Cette course était, selon moi, réservée à une élite sportive.

Et c’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers Géraldine (WTS) pour lui demander de me préparer à appréhender ce défi au mieux et le finir dans les meilleures conditions !! Géraldine qui m’avait déjà accompagnée sur quelques courses et qui connaissait parfaitement mon mode de fonctionnement : plaisir, plaisir et uniquement plaisir !!!

Six mois de préparation, six mois d’échanges ! Avec des moments de doutes quand le plan ne pouvait être respecté pour différentes raisons…. Ainsi, cet entraînement manqué était forcément porte ouverte à l’échec : une sortie d’1 h 30 transformée en 1 h 15 en raison de conditions météorologiques par exemple, et un vent de panique s’emparait de moi. Quand vais-je faire ce ¼ supplémentaire ? Faut-t-il que je rallonge ma prochaine sortie ? Des questions métaphysiques que l’amateur que je suis se posait et auxquelles Géraldine a toujours su répondre avec tact et sourire !!!

Faire un Ironman, c’est faire des « sacrifices » à titre personnel, mais aussi familial et amical. Etre bien entouré est également un facteur de réussite dans l’aboutissement d’un tel projet.

J’ai la chance d’avoir des équipiers de vélo et de course à pied qui m’ont accompagnée tout au long de cette préparation, dans mes sorties vélo et mes séances de footing.

Etrangement, j’ai abordé le Jour J sereine !!! Deux points essentiels me préoccupaient : sortir de l’eau dans les temps, ce que j’ai fait ; passer la côte de la Condamine sur le début du parcours vélo sans mettre pied à terre, ce que j’ai fait.

La journée s’est ensuite déroulée tranquillement, sans jamais franchir la ligne rouge, et ce, malgré un bel orage qui nous a surpris entre le plateau de Caussols et Gréolières.

Aborder le marathon de Ironman s’est donc fait naturellement, sans aucune appréhension.

Et lorsque la dernière ligne droite est arrivée, synonyme de fin et de réussite personnelle, l’émotion commence à vous envahir, décuplée par les amis et les inconnus qui vous encouragent, crient votre nom…. Et lorsque vous passez la ligne d’arrivée, l’émotion est si forte que les larmes se retiennent de couler….. 13 h 06 de bonheur !

Ce que je retiendrai de cette journée, c’est l’incroyable force du corps humain et de l’esprit qui, bien préparés, vous permettent d’accomplir des choses au-delà des limites que vous vous étiez fixées.

Ce que je retiendrais, c’est l’accueil réservé aux athlètes par les bénévoles et le public le jour J.

Ce que je retiendrais encore, c’est une incroyable journée où l’impossible est devenu possible.

Merci à Géraldine pour avoir cru en moi et m’emmener, avec intelligence, au bout de ce défi et à mes équipiers qui ont été mes premiers supporters.

L’oeil du Coach
Ce fut un plaisir d’entraîner Maryline,une implication et une application hors paire, des échanges réguliers ont fait de cette préparation une réelle aventure humaine! Maryline a énormément de potentiel👍

Pour aller plus loin
-> Si vous aussi souhaitez être entraîné(e) et suivi(e) par WTS, n’hésitez plus, contactez-nous!

-> Procurez-vous le Ebook TRIATHLON, rédigé par nos coachs experts : [cliquez ici].

.

.

Témoignages

Marion: une nouvelle marathonienne!

Sans titre2“J’ai rencontré Géraldine grâce une amie. La distance Nice – Aix en Provence nous séparait mais l’échange téléphonique et les mails étaient quotidiens. Géraldine m a aidé dans ma préparation pour le marathon Nice – Cannes. Mon premier marathon !
L’intérêt d avoir eu un coach m’a aidé dans mon alimentation (il n y a pas que des pâtes !) et ma préparation physique. Faire plusieurs petites séances dans la semaine plutôt que 3 longues ! Partir à jeun le matin ou booster par du 30/30, ou encore du gainage… J avais un programme chaque semaine et donc toujours un objectif hebdomadaire … Surtout quand on est seul dans sa préparation et que l hiver n est pas loin, avoir quelqu’un qui vous soutient et vous encourage à aller de l’avant vous aide dans ces entraînements pour vous surpasser. Dés que j avais une question, Géraldine était disponible… Et jusqu’au jour J ou elle était sur le parcours et à l arrivée… Il y a des moments de doutes dans le marathon, surtout quand vous passez le 30 eme kilomètres … Et voir votre coach vous soutenir et faire quelques mètres avec vous vous stimule ! Vous ne pouvez pas lâcher ! Résultat, j était prête physiquement et moralement. J’ai découvert la nutrition et ses produits, les exercices de gainage et de course à pieds…. Les étirements, les huiles de massage pour les petites blessures…. Le coaching m’a ouvert un horizon riche d expérience qui m’a servi pour mon marathon. En plus il y a eu l ambiance, le dynamisme que vous apporte le coach dans les moments de doutes…
Bref, je recommencerais !”

L’oeil du Coach
Bravo Marion, travailler avec toi, a été un plaisir! Très bonne appliquante et Communicante 😉

.IMG_6807

.

Pour aller plus loin
-> Si vous aussi souhaitez être entraîné(e) et suivi(e) par WTS, n’hésitez plus, contactez-nous!

-> Procurez-vous le Ebook MARATHON, rédigé par nos coachs experts : [cliquez ici].

..

Témoignages

Triathlon Zofingen : Témoignage de Marylin Soma

soma1Cette année, poussée par un équipier adepte du longue distance, je me suis lancée un nouveau défi : participer au duathlon courte distance de Zofingen, en Suisse –mon premier CD- qui est organisé dans le cadre du Powerman de Zofingen (Championnats du Monde de duathlon), auquel lui-même a pris part.

Malgré une grande motivation, je doutais de mes capacités à atteindre cet objectif, seule. Me connaissant, j’aurai fait l’erreur du surentraînement et du mauvais entraînement.

J’ai donc demandé à Géraldine si elle pouvait m’apporter son aide et c’est donc un nouveau travail d’équipe que nous commençons ensemble, elle qui m’avait accompagnée avec succès pour mes triathlons “sprint” en 2012.

Géraldine a sur organiser mes plans d’entraînement en tenant compte de tous les paramètres tels que le travail, mes capacités personnelles, mes limites, et en réalisant également un travail psychologique important avec moi ! Pleine de doutes un mois avant l’épreuve, ces craintes m’ont déstabilisée : “pourquoi me suis-je inscrite ? Je n’arriverai jamais au bout du vélo etc.”… Mais Géraldine a su trouver les bons mots pour me redonner cette confiance perdue.

Et le jour « J », aucun mot n’est assez fort pour décrire l’émotion ressentie en franchissant l’arrivée !!!! Après avoir fait un 10 km et un vélo au-delà de mes espérances, les derniers 5 km ont été plus difficiles. Mais cette petite déception a vite été oubliée…

On a tous un potentiel, encore faut-il savoir le développer….. Merci à Géraldine pour avoir su me guider au bout de cette magnifique aventure !!!

***

Cette ivresse ne m’ayant pas quittée quinze jours après, je me suis inscrite au triathlon « sprint » de Roquebrune-cap-Martin, sans préparation pour la natation et en dépassant mon appréhension de la mer et du flot de nageurs, pour ressentir, sans pression cette fois-ci, le plaisir de se dépasser et de partager un moment sportif avec d’autres athlètes…..

A vivre au moins une fois…. pour le revivre ensuite plusieurs fois…..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

..

 

Actu WTS

Ma préparation Ironman 2012: une sacrée gestion!

vitteaut-geraldineVoici quelques astuces et conseils pour la préparation d’une grosse épreuve (un triathlon ironman, par exemple), en étant femme, maman de 3 enfants avec travail, gestion d’une maison etc…
Lorsque j’ai pris la décision de me lancer ce défi en Juin 2011, j’en ai d’abord parlé à mon mari qui m’a dit:”si tu es motivée, et si c’est ton objectif, alors fais-le!”, puis à mes 3 enfants qui m’ont dit:”FEU”! Et là j’ai contacté Jean-Baptiste Wiroth le coach de mon mari et là il m’a dit :”ok! quelle est ta vie? ta famille? votre organisation? ton métier? tes obligations?…”
Lorsqu’on est une personne comme vous et moi, non compétiteur, c’est un sacré challenge!
Au début il y a en moyenne 10 à 12 h d’entrainements semaine, et à la fin on passe à 20-25h! Et là c’est toute la famille qui doit être compréhensive! Je leur ai souvent demandé de l’aide car la fatigue est omni présente, et l’impatience pour TOUT est monnaie courante: ils ont été au TOP!
Voici quelques humbles conseils dictés par l’expérience-terrain:
-1er conseil sera la communication, surtout ne pas se renfermer sur soi même!(ça je sais bien faire:)
-2ième conseil: respecter un plan à la lettre avec des périodes de repos, et ces périodes sont aussi importantes que l’entrainement.
-3ième conseil: le SOMMEIL à ne pas négliger
-4ième conseil: savoir déléguer et s’entourer de personnes compréhensives
-5ième conseil: faire de cette décision une priorité certes mais sans oublier les gens que l’on aime et qui nous aiment et nous supportent…
La suite dans quelques jours…

Pour aller plus loin
-> Si vous aussi souhaitez être entraîné(e) et suivi(e) par WTS, n’hésitez plus, contactez-nous!

-> Procurez-vous le Ebook TRIATHLON, rédigé par nos coachs experts : [cliquez ici].

WTS - The Coaching Company

GRATUIT
VOIR