Étiquette : alpes

Actu WTS

Stage Cyclosport Alpes / 8-14 Juin 2020

Stage Cyclosport

Enchaîner plusieurs ascensions mythiques 

Francis Dujardin et WTS vous proposent ce stage Cyclosport afin de vous faire progresser, et se prendre du plaisir sur le vélo.
Ce séjour vélo est le bon prétexte à une escapade à la fois sportive et touristique entre la Chartreuse, l’Oisons et le Vercors !

Du 08 au 14 juin 2020

Stage Cyclosport Alpes

Lors de ce stage cyclosport, vous ferez des sorties sur des cols alpins mythique entre Grenoble et Chambéry.
L’isère regorge de cols … certains sont célèbres, d’autres sont méconnus.

Vous pouvez participer à un ou plusieurs jours, c’est au choix.

Il est possible de rouler en Chartreuse, Belledonne, Bauges, sur le secteur Maurienne et l’Oisans qui sont à moins d’une heure de notre point de départ.
Pour les hébergements : Des solutions de logement vous seront données, que vous choisirez librement.

Contexte du stage

Le groupe sera restreint, à 7 personnes max dont les niveaux sont assez voisins, mais cet aspect demeure secondaire. Il n’y a pas de notion de niveau entre les participants. Une assistance suit en permanence.
Afin d’éviter toute contamination au COVID-19, les gestes barrières seront scrupuleusement respectés !
 

 

Objectifs

Rouler sur certains cols mythiques et d’autres parfois moins connus, mais tout aussi magnifiques, notamment dans le sud Isère.

Les bons conseils à appliquer sur ce genre de sortie, augmenter son endurance, renforcer son aptitude à ce type d’ascension, également des apports techniques, notamment en descente, et sur l’utilisation des bons braquets, aussi sur la stratégie à adopter sur les répétitions de cols. 

Outre l’aspect sportif, il y a aussi la découverte de paysages alpins parmi les plus magnifiques, et surtout différents les uns des autres puisque nous changeons de massif chaque jour avec une assistance qui suit en permanence et vous permet parfois de faire un break sur la journée si c’est nécessaire. Le but est de progresser, pas de se désentraîner.

Conditions

Si vous êtes en suivi d’entrainement chez WTS, les frais sont réduits soit 35€ par jour/personne.
Pour les sportifs qui ne sont pas en suivis WTS : 95€/jour/personne.

Préparation au stage
5 conseils pour améliorer sa puissance en côte
Home-Trainer : 11 séances pour progresser en vélo

 

Inscriptions 

>> Cliquer ici <<


Stage Cyclosport proposé et encadré par Francis Dujardin
 
Coach WTS – Label MCF Coach
+33 (0) 6 30 10 34 90


 

Actu WTS

WTS sur la 30ème édition de l’Etape du Tour…


WTS sur l’Etape du Tour / 30ème édition ! 

La célèbre cyclosportive est devenue un rendez-vous incontournable du calendrier cyclosport.
Cette année encore, l’engouement a été phénoménal avec plus de 15.000 inscrits, de 79 nationalités différentes !

Le parcours de l’édition 2019 entre Albertville et Val Thorens faisait 135km, pour 4500m de dénivelé positif.
3 cols étaient au rendez-vous, dont le célèbre Cormet de Roseland, et la longue montée vers Val Thorens (plus haute station d’Europe à 2300m d’altitude).
 
Profil de l’Etape du Tour 2019
 
Quelles sont les raisons d’un tel succès ?
Selon Jean-Baptiste Wiroth, fondateur de WTS et participant régulier de l’Etape du Tour depuis 2002, le succès de cet évènement repose sur plusieurs points :
1- Le fait que la route soit intégralement fermée, et qu’elle reprenne intégralement une des étapes du Tour de France
2- Véritable fête du vélo de route, avec une belle ambiance dans les villages !
3- Évènement qui a lieu une seule fois par an, et qui change de parcours à chaque édition.
 
De nombreux sportifs WTS (actuels ou anciens) étaient au départ de l’Etape du Tour 2019 entre Albertville et Val Thorens.
Pour les uns, cette épreuve était leur objectif principal de la saison.
Pour les autres, l’Etape du Tour constituait une épreuve de préparation en vue d’autres objectifs, comme la Haute Route ou l’Ironman d’Embrun.  
 
 
Les résultats de nos sportifs
La palme du chrono revient à Benjamin GUIGARD (Annecy) en 6h16 soit 21,52 km/h !
Matthieu GUIGARD (Annecy) : 7h03
Marc BOSCA (Marseille) : 7h10
Richard GUEBENNE (Luxembourg) : 7h23
Patrick BONIFAY (Marseille) : 8h09
François LUGAND (Paris) : 8h31
Simon BERTOLOTTI (Annecy) : 
Marc FAGGIONATO (Monaco) : 9h06
Bernard LIVET (Nice) : 9h43
 
Liz JUNIO (Luxembourg) : 10h24
Géraldine VITTEAUT (Nice) : 10h27
Philippe VITTEAUT (Nice) : 10h27
Olivier KINTGEN (Paris) : DNF
Patrick SENAILLE : DNF
 
Mention spéciale aux fondateurs de WTS présents sur la course :  
Jean-Baptiste WIROTH : 6h38
Emmanuelle LIVET : 7h56
 
Pour aller plus loin :
– Relire le Compte Rendu de Jean-Baptiste Wiroth sur à l’Etape du Tour 2014
Témoignages

Etape du Tour – Le témoignage de Reno

reno-breyer-etape-du-tourBonjour Reno. Peux-tu te présenter ?

En quelques mots: consultant, cycliste sur le tard, marié, deux filles.

 

Jean-Baptiste Wiroth est ton coach. Depuis combien de temps travaillez-vous ensemble?

Cinq ans, dont un an perdu à cause d’une clavicule cassée … le 1er mai 2013, le jour où je suis devenu un vrai pro (Rires) 

Quel est ton profil ?

Encore difficile à dire. Je dirais plutôt puncheur même si je ne passe pas trop mal en montagne tant que les pourcentages ne dépassent pas les 7-8%.

Quel était ton objectif sportif cette année?

2015 est une année de transition entre la Haute Route 2014 et l’édition 2016. Néanmoins, j’avais coché l’Etape du Tour. 4500 mètres d+ avec le Col du Chaussy, le Glandon, la Croix de Fer, le Mollard, et un final dans la Toussuire. Un profil similaire à la Marmotte. Je cherchais à gagner en expérience, tester certaines choses, et surtout, prendre du plaisir.

Apprendre après cinq ans?

Oui, cela prend du temps de bien assimiler tous les aspects de la performance. Le cyclisme est passionnant lorsque l’on cherche à progresser. Cette année, j’ai mis l’accent sur la récupération, avec des exercices de pilate, et la gestion de l’effort. Je partais comme un boulet de canon dans des épreuves de plus de sept heures, autant dire une stratégie suicidaire.  

Comment s’est passée l’Etape du Tour ?

Certainement l’une de mes meilleures journées sur le vélo. Mon meilleur souvenir reste quand même la sixième étape de la Haute Route 2014. Je volais dans le Ventoux. 

Comment as-tu géré ton effort ?

J’ai roulé à l’économie dans les 1ers cols. J’avais la vitesse d’un cyclo-touriste dans le Chaussy et le Glandon.  Il faut avoir les nerfs solides. Voir tous ces coureurs me doubler… bien des fois je me suis dit: allez, lâches les watts. Le moral est revenu quand j’ai doublé les mêmes gars dans la Glandon alors que je roulais toujours à l’économie. 140 kms dans la montagne c’est finalement très long pour un amateur.

As-tu fait une préparation spéciale pour cette cyclo Etape du Tour ?

J’applique la même méthode. Une fois que je reçois le programme de Jean-Baptiste Wiroth, j’imagine comment je vais le mettre en musique: progressivité dans l’intensité, reconnaissance, perte de poids, etc. J’essaye de répliquer l’intensité de l’épreuve et des moments clés. Je passe du temps sur Trainingpeaks à analyser mes séances. Par contre, je ne prends plus d’initiative durant les deux semaines qui précèdent une épreuve importante. Je me mets en pilotage automatique et Jean-Baptiste Wiroth est à la manœuvre. Il sait parfaitement me mettre à mon pic de forme le jour J.

Ta saison route se termine. Quel a été ton principal challenge cette saison ?

Gérer ma motivation. Après une longue saison 2014 (12 mois !), mon capital fraîcheur était limité.  Pour progresser, il faut savoir puiser dans les réserves à l’entraînement … réserves que je n’avais pas. J’ai donc été particulièrement vigilant à la récupération. Jean-Baptiste Wiroth me le répète depuis cinq ans (Rires).

Cela fait plusieurs années que tu as un coach. Que dirais-tu à un sportif qui commence ?

Patience ! Le retour sur investissement est perceptible à court terme, mais il est vraiment impressionnant sur le long terme. Même  en commençant  sur le tard, on peut atteindre des niveaux bien au-delà des espérances initiales. 

L’autre conseil est la pluridisciplinarité.  Pratiquer le cyclo-cross ou le VTT est une bonne alternative au vélo de route, particulièrement pour améliorer l’habilité dans les descentes ou des situations imprévues. C’est aussi l’opportunité de s’amuser avec sa machine. 

Entendu. Quel va être ton prochain challenge ?

A court terme, le Roc d’Azur, et bien sûr la Haute Route des Alpes en 2016.  

Bonne chance !

reno-breyer1

.

.

.

Témoignages

Joe Ghazal : Préparation à la Haute Route

haute-route-victoire-prepa-wtsQuand je me suis inscrit pour la Haute Route Alpes en février 2013, je l’ai fait un peu nonchalamment, comme ça, car j’aime la montagne! Une fois arrivé au mois de mai, je me suis dit qu’il fallait commencer à être sérieux, et là j’ai pris contact avec Jean-Baptiste Wiroth qui m’a concocté un programme sur mesure sans lequel je serais toujours en train de pédaler aujourd’hui…
J’arrive au départ de la Haute Route au pic de ma forme, et surtout avec un peu moins de 3.000km les 12 mois précédents. Ma préparation m’a permis d’enchainer les étapes sans problèmes majeurs, et finir les 7 étapes dans de bonnes conditions et surtout dans les temps. Pari et objectif réussis. Sans Jean-Baptiste, je n’y serais certainement pas parvenu…
J’ai décidé d’enchaîner avec Jean-Baptiste pour la saison 2014 et d’essayer d’autres disciplines comme le Triathlon… en attendant la Haute Route 2015 !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Actu WTS

#hauteroute : Décryptage Etape 4 – Serre Chevalier/Praloup

Au départ de la quatrième étape, la fatigue sera certainement très prononcée. Malheureusement, cette étape sera particulièrement corsée avec les montées successives du mythique Col d’Izoard, puis du Col de Vars pour terminer par la montée sur Praloup.

La difficulté du jour, c’est l’enchainement des cols avec en bouquet final la montée finale sur Praloup qui même si elle n’est pas longue sera redoutable pour la majorité des coureurs. N’oublions pas que ce sera le 12ème col grimpé en 4 jours !

Pra_Loup_Barcelonnette_profile

Mes conseils
– Alimentez vous avec des aliments liquides dans les ascensions (boisson energétique, gels). Mangez du solide au sommet de chaque col (barres, fruits).
– Imprégnez-vous de l’atmosphère en traversant la mythique casse déserte dans la descente de l’Izoard !
– Restez positif quoi qu’il arrive

Escort Coaching
WTS propose un service d’escort coaching pour ceux qui ont besoin d’être coachés pendant la course. Je serai donc présent tout au long de la course pour coacher spécifiquement un petit nombre de coureurs.
Pour en bénéficier c’est ici : http://www.hauteroutealps.org/fr/training

WTS - The Coaching Company

GRATUIT
VOIR